Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent, comment le mettre en pratique

 

Vous le savez peut-être si vous me suivez depuis un certain temps, je suis une lectrice boulimique. Pire jusqu’à ce que je décide de me spécialiser et défendre la littérature jeunesse, je lisais tous les genres confondus. Avec ce recul de lectrice passionnée je connais l’importance que les livres peuvent avoir sur nous. Il n’est donc pas étonnant que des disciplines comme la bibliothérapie ait vu le jour.

 

Sans en venir jusque-là, les rayons de livres “pratiques” fleurissent, c’est parmi ces derniers que se trouve le livre “parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent.”

Continuer la lecture de « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent, comment le mettre en pratique »

  •  
    143
    Partages
  • 143
  •  
  •  

Mon défi de bibliothérapie

 

Avril 2016, une Française se promène le long de Buckingham Palace à l’heure de la relève de la garde. Forcément il y a un monde fou.

Comme elle est trop petite, pensez tout juste 1m53, les bras levés, comme dit la pub. Elle décide de grimper sur le mur, séparant les touristes de la rue. Seulement le mur est pratiquement aussi, voire plus haut qu’elle. Fort heureusement des gens l’aide a grimpé quand ils comprennent à quoi correspondent ses pitreries.

Dans son élan elle manque de perdre son sac bandoulière, où se trouve tout son “attirail”, smartphone, appareil photo, trépied, perche (dont elle ne se sert jamais) sa liseuse, qui ne lui sert plus depuis plusieurs mois, mais qui par habitude continue de la suivre fidèlement.

En un geste pas vraiment élégant, il faut bien le dire, la femme de petite taille ramène son sac bandoulière à sa place sur son épaule.


Tellement prise par le spectacle de la garde montée, elle ne voit pas la fameuse liseuse, tomber au sol.
Elle entend bien un homme parler anglais autour d’elle, mais il y a peu de chances qu’il s’adresse à elle, étant donné qu’elle ne connaît personne à Londres.
Elle a tort, puisque peu de temps après il lui tape sur la jambe en lui disant.
Continuer la lecture de « Mon défi de bibliothérapie »

Pourquoi dépasser ses limites ?

 

 

Dépasser ses limites. Voilà un sujet aussi vaste qu’intéressant. En effet qu’elles soient mentales ou physiques, les limites sont un freint qu’il faut savoir déverrouiller, pour avancer.

Il y a tellement de façon d’aborder ce thème, que cela a inspiré Anne Juguet et Marvin Vega, auteurs du blog “Corps et Esprit Martial

Cet article, est donc une réponse (ou “carnaval d’articles” pour les plus initiés).

Mais qu’est-ce que c’est que cette chose ?

Il s’agit d’un événement inter-blogueurs dans lequel des blogueurs issus d’univers différents traitent d’un même sujet imposé. Pour vous, lecteurs, c’est une façon de découvrir ce thème abordé de différentes façons et de bénéficier de plusieurs articles sur ce « thème du carnaval” avec la possibilité d’en apprendre énormément sur le sujet.

Comme l’ont déjà été les articles “La méditation, est-elle l’avenir de demain, ou un simple effet de mode ?” et “Mes meilleurs livres pour accompagner votre enfant DYS, et les autres.” Un livret réunissant tous les articles vous sera offert. Vous pouvez télécharger ceux des articles précédents en cliquant ICI.

Je vous propose de visiter le blog d’Anne et Marvin qui nous invitent, pour cela cliquez ici. Je suis certaine qu’il vous inspirera. Surtout si vous aimez les arts Martiaux. Si ce n’est pas le cas, je pense que vous ne resterez pas insensible à la catégorie “Prendre soin de soi”.

Tout est réalisable, dès l’instant où tu as confiance en toi

Continuer la lecture de « Pourquoi dépasser ses limites ? »

Je ne rentre pas dans les moules

je-ne-rentre-pas-dans-les-moules

 

 

Être dyslexique et lectrice boulimique, étaient déjà assez originales en soit. Mais dernièrement, je me suis rendu compte que décidément, je ne rentre pas dans les moules. Il faut croire que je suis née pour être une enfant rebelle qui n’en fait qu’à sa tête.

Lorsque je suis devenue veuve, il y a bientôt 3 ans. Sur un coup de tête, après la lecture du livre, la semaine de 4 heures, je suis partie pour un tour du monde. Pensant ainsi réaliser le rêve que nous avions avec mon mari. Pour finalement m’apercevoir un mois plus tard, que l’on ne pouvait pas vivre les rêves des autres. Je suis donc rentrée chez moi.
Je vous entends d’ici dire que faire un tour du monde, ce n’est pas ce que l’on peut qualifier de “rentrer dans le moule”. Peut-être pas pour ma génération, mais pour les 18 – 30 ans de nos jours, cela semble être une norme. Je connais un nombre incalculable de jeunes qui vivent avec leur baluchon sur le dos, à la découverte du monde.


Continuer la lecture de « Je ne rentre pas dans les moules »

S’il te plait ne prend pas ma récréation !

 

Sur les groupes FB, j’ai souvent vu que certains enseignants utilisaient toujours la méthode archaïque qui consiste à priver un enfant de récréation, sous prétexte que son travail est mal fait, que son cahier est illisible, ou qu’il a fait des fautes à sa dernière dictée.

Permettez moi de vous dire que, d’une part c’est complétement stupide, et que d’autre part cela ne sert strictement à rien !

Hier encore un jeune enfant muti dys a été puni de récréation car le devoir qu’il a rendu était à moitié achevé.

Vous l’aurez compris l’article d’aujourd’hui est un coup de gueule !

Pour cela je vous laisse méditer sur le texte qui suit.

  Continuer la lecture de « S’il te plait ne prend pas ma récréation ! »

C’est lundi que lisez-vous ? #37

l'avis de Mickaéline c'est lundi

Le C’est lundi que lisez-vous est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane a repris la relève après Mallou, puis elle a également passé la main, le récap des liens se fait maintenant Ici

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

3. Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Qu’est-ce que je suis contente de vous retrouver avec ce rendez-vous. Oui on peut être une lectrice boulimique et subir une panne livresque, le burn-out  du livre quoi ! Ce week-end je rendais visite à ma fille de cœur, il y a un an, on se lançais dans le swap des fêlés, fêlées on y est puisqu’il nous faut nous offrir 31 livres ! Comme ci notre PAL ne débordait pas déjà assez comme ça. Comme je montais la voir en train, nous avons décidé pour soulager mon pauvre dos, de couper la poire en deux. Je lui ai monté 15 livres là, et elle me descendra 15 livres en août, lorsqu’elle viendra à la maison. Fêlées donc, mais organisées. 🙂 C’est grâce à son choix avisé dans ma longue liste d’envie, que je me suis remise à lire, comme le hasard fait toujours bien les choses, j’ai commencé avec un coup de cœur.

Allez on regarde ce que cela donne

J’ai lu  :

Continuer la lecture de « C’est lundi que lisez-vous ? #37 »

Le temps supplémentaire accordé aux enfants dyslexiques est-il nécessaire

le-temps-supplémentaire-accordé-aux-enfants-dyslexiques-est-il-nécessaire

A mon époque il était hors de question que l’enfant Dys bénéficie de temps supplémentaire. Mieux on ne parlait pas de dyslexie, mais on disait que l’élève en question était fainéant.

Je discutais l’autre jour avec une maman, dont le fils est multi-dys, se dernier venait de passer son brevet blanc. Devinez quoi ? Son collège n’a pas accepté ce supplément de temps.

Tout comme la mère j’ai trouvé cela vraiment injuste, d’autant plus que pour le directeur de l’établissement cela ne servirait à rien.

Pourtant c’est un fait avéré, les étudiants DYS ont besoin de plus de temps. En leur donnant cette simple chose, vous leur permettez d’accroître leur moyenne. Le problème ne se situe pas à leur connaissance, mais à leur organisation, au temps qu’il leur faut pour mettre tout sur le papier. C’est souvent pour ça qu’ils sont meilleurs dans les épreuves orales.

Continuer la lecture de « Le temps supplémentaire accordé aux enfants dyslexiques est-il nécessaire »

Mes meilleurs livres pour accompagner votre enfant DYS (et les autres)

Mes-meilleurs-livres-pour-accompagner-votre-enfant-DYS

 

 

L’article d’aujourd’hui est une réponse à Stéphanie du blog apprendre chaque jour. Vous l’aurez compris il s’agit à nouveau d’un carnaval d’article. Le thème cette fois-ci est : mes meilleurs livres pour accompagner vos enfants (que vous soyez parents ou enseignants). Ou mes meilleurs conseils pour accompagner les enfants.

Mais peut-être arrivez-vous ici pour la première fois, et par conséquent vous ne savez pas encore en quoi consiste un carnaval d’article ?

Il s’agit d’un événement inter-blogueurs dans lequel des blogueurs issus d’univers différents traitent d’un même sujet imposé. Pour vous, lecteurs, c’est une façon de découvrir ce thème abordé de différentes façons et de bénéficier de plusieurs articles sur ce « thème du carnaval” avec la possibilité d’en apprendre énormément sur le sujet. Un livret réunissant tous les articles vous sera offert. Je vous propose de visiter le blog de Stéphanie Apprendre chaque jour.fr ,qui nous invite, pour cela cliquez ici. Je suis certaine qu’il vous inspirera.


Continuer la lecture de « Mes meilleurs livres pour accompagner votre enfant DYS (et les autres) »

Apprendre les préfixes et les suffixes en Anglais

Je vous encourage toujours à me poser vos questions. Parfois, je vous réponds en quelques lignes par mail, ou en MP.

Parfois vos demandes peuvent toucher plus de monde, d’autres parents, d’autres enfants. Alors je vous réponds directement sur le blog grâce à un article.

Parfois comme c’est le cas aujourd’hui, vous pouvez me poser de véritable colle. Merci, vous m’obligez à me dépasser.

 

Dans l’article d’hier je vous disais que les préfixes et les suffixes étaient un jeu d’enfant. Evidemment je parlais de ceux de la langue Française.

Jordan est bilingue, son papa est Français, sa maman Anglaise. Et lui a du mal dans les deux langues. Il m’a demandé si les jeux pour les préfixes et suffixes, pouvaient également s’adapter à la langue Anglaise. Oui évidemment.

J’imagine que Jordan n’est pas le seul à se débattre avec l’Anglais. Honnêtement à l’école j’étais très mauvaise en Anglais. J’ai appris de quoi me débrouiller un peu dans cette langue il y a deux ans, pour un voyage. Il m’a donc fallu faire des recherches pour pouvoir trouver de quoi vous aider avec les préfixes et suffixes Anglo-saxonne

A quoi cela leur servira ? A enrichir leur vocabulaire, qu’il soit oral ou lu. Il pourront décomposer le mot pour bien l’intégrer.

Continuer la lecture de « Apprendre les préfixes et les suffixes en Anglais »

Les préfixes et les suffixes, un jeu d’enfant

 

Les-préfixes-et-les-suffixes-un-jeu-d-enfant

J’entends souvent les parents et les enseignants se plaindre du manque de vocabulaire des enfants. Il suffit généralement d’utiliser soi-même des synonymes afin de les motiver. Mais le mieux si vous voulez mon avis est de partir d’une base connue. On ne leur demande pas non plus d’apprendre le dictionnaire par cœur. Pour cela une bonne maîtrise des préfixes et des suffixes peut aider. Ils sont nombreux je vous l’accorde, mais Rome ne sait pas fait en un jour. Contentez-vous au début des plus importants, les plus courants. En les maîtrisant votre enfant enrichira considérablement son vocabulaire. Apprenez-lui à découper les mots ainsi il les lira plus aisément.

  Continuer la lecture de « Les préfixes et les suffixes, un jeu d’enfant »