Cahiers de vacances, l’éternelle question

cahier-de-vacances-l-éternelle-question

 

Ça y est ! Cela fait trois, à quatre semaines que nos enfants sont en vacances. La rentrée est à peu près à égale distance. Une litanie se joue dans notre tête de parent, cahiers de vacances, ou pas. L’éternelle question. Le monologue du parent responsable qui veut bien faire, se met en route.

“Et si mon enfant oubliait tout, je ne lui ai même pas posé une simple multiplication depuis le début des vacances. Je sais qu’il a des problèmes d’apprentissages, s’il passe encore une mauvaise année, ce sera de ma faute, car je ne l’aurai pas aidé. D’un autre côté, l’an dernier, je m’étais juré de ne jamais racheter un cahier de vacances, pour avoir enfin la paix…

Les cahiers de vacances, je t’aime moi non plus

cahier-de-vacances-l-éternelle-question
Tous les ans je demandais un cahier de vacances


Lorsque j’étais jeune, j’adorai les cahiers de vacances, (c’est vous dire, s’ils ne datent pas d’hier.) J’essayais d’en avoir tous les ans. Je faisais les yeux doux à ma mère, ou du charme à ma grand-mère, si la première n’avait pas craqué. J’allais même jusqu’à pousser de gros soupirs en caressant le dit cahier pour avoir gain de cause.
Mon précieux en ma possession, je le savourais, tournant méticuleusement les pages, lorgnant les exercices. Si je n’avais pas fini l’examen dans la voiture, je continuais une fois à la maison.
Ne pensez pas que je me précipitais pour faire les exercices, non, je ne sais pas vraiment pourquoi j’avais décidé que je commencerais le lendemain matin.
Dès le petit-déjeuner expédié, je prenais mon cahier, pour faire l’exercice du jour. Je m’y attelais consciencieusement chaque jour. Pendant au moins une semaine. Après bien sûr, je n’en avais plus rien à faire de ce beau cahier de vacances.
J’ai revécue exactement la même chose avec mon fils, à un détail prêt, au début, je les lui achetais, pensant ainsi faire taire la petite voix intérieur, qui voulait que mon fils ne prenne pas de retard lors de ses vacances.

Il faut dire que ces maudits cahiers sont de plus en plus beaux, de plus en plus chers, et qu’ils couvrent un large panel allant de la maternelle, à l’âge adulte. Comment voulez-vous qu’on ne succombe pas ! Surtout que pour être certains qu’on ne les oublie pas, les magasins les places de façon stratégiques.

cahier-de-vacances-l-éternelle-question
Les DYS aussi ont leur cahier de vacances.

Une collection spéciale DYS


Incroyable, mais vrai, il existe maintenant des devoirs de vacances spécial dys, ils couvrent un large éventail allant du CP au CM2. Les “Mon CP facile”, “Mon CE1 facile”, etc.

 

Voyons cela d’un peu plus près, voulez-vous.


Comment se présentent les cahiers de vacances spéciales dys.

 

Il est bon de noter :


_ que la police Open Dyslexic est utilisée. En quoi consiste cette police ? L’Open Dyslexic est une police avec un espace plus important entre les mots, les lettres et les interlignes. Elle a été créée en 211, et améliorée en 2013, dans le but de faciliter la lecture des DYS.


_ des encadrements de pages colorés, en respectant toutefois un code couleur, le bleu en haut de page, le marron en bas de page, le vert à gauche et le rouge à droite. Ca n’a peut-être l’air de rien comme ça, mais en fait vous pouvez ainsi aider votre enfant à distinguer sa gauche de sa droite. Je vous rappel que cet acquis est loin d’être évident pour les dyslexiques. De même pour l’acquis du haut et du bas.


_ les petites illustrations qui aident à la compréhension.


_ des consignes claires. Toujours séparées de l’exercice et utilisant également un code couleur. Souvent une alternance de bleu et de rouge.


_ l’exercice est sur fond jaune, permettant non seulement son identification, mais également sa lisibilité. En effet, les dyslexiques peine avec les feuilles blanches.


_ des paragraphes bien séparés, avec des couleurs différentes à chaque fois.


_ une demande d’écriture minimaliste. Tous les exercices sont faits en sorte que l’enfant est le moins possible d’écriture à faire.


_ une aide précieuse pour l’écriture, grâce aux encadrés, de simples cadre lorsqu’il s’agit d’ajouter un mot. Lorsque l’enfant doit écrire une ligne, il est aidé, par un cadre commençant par un rond vert, et se terminant par un rond rouge.

cahier-de-vacances-l-éternelle-question
Un visuel vraiment adapté aux DYS

Bien évidemment, ces cahiers comportent également des corrigés.
Des corrigés incluant en plus des conseils pour les parents, des astuces pour l’oral et pour les autres supports ainsi que pour mémoriser une leçon.


Ces cahiers, sont-ils intéressants ? Oui.
Ces cahiers, sont-ils vraiment adaptés pour les DYS ? Majoritairement oui.
Ces cahiers, sont-ils utiles ? Non.

cahier-de-vacances-l-éternelle-question
Les corrigés sont également pleins d’astuces

Avec Jo, j’ai arrêté les cahiers de vacances dès la fin de la primaire. Cela ne l’a pas empêché d’obtenir deux bacs avec mention.


Garder les 7 ou 8 euros que coûtent ces cahiers de vacances, afin de lui acheter une glace, une place dans un musée, ou tout autre sortie.


Pourquoi ? L’éducation de votre enfant, n’est-elle pas plus importante que de le divertir ? L’éducation, oui, le bourrage de crâne non.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Doit-on apprendre à lire aux enfants, avant 6 ans ?


Votre enfant est dyslexique, pas idiot. Mais il a également une façon particulière d’apprendre. Mettez ses talents en valeur !

 

Dans la joie et la bonne humeur

cahier-de-vacances-l-éternelle-question
Amusez vous avec votre enfant pour l’aider à réviser

N’avez vous pas envie pour une fois de réviser dans la joie et la bonne humeur.
Manger une glace est l’occasion parfaite pour développer son imagination. Parfois même de faire un peu de calcul (tout en rigolant cela va de soi).

 

Vous ne voyez pas comment faire ? Demandez-lui quels sont ses parfums préférés (même si vous les connaissez déjà) puis mine de rien demandez combien de boules de glace, il mangerait par jour, s’il avait le droit à une boule, de chaque par repas. Faite de même avec vos parfums préférés, cela ressemblera plus à un jeu. Ne me demandez pas pour moi, rien que d’y penser, je prends 10 kilos d’un coup, surtout si c’est des haagen dazs .


Développez son imagination, en lui demandant qu’elle glace, qui n’existe pas encore, il aimerait créer et comment il l’appellerait.


Autres jeux cette fois-ci de Français, demandez lui s’il sait comment on fait des glaces. Demandez-lui de citer les ingrédients, une bonne façon de développer son vocabulaire. Vous pouvez même aller plus loin, en vérifiant sur Internet. Demandez-lui ,s’il reconnaît des mots, ou lisez ensemble la recette.

 


Éclatez-vous, en préparant votre propre glace, en le laissant faire le plus possible, une bonne manière de l’aider dans la fluidité de ses mouvements. Mais surtout le plus important de développer sa confiance en lui.

 


Lorsque j’étais enfant, mes parents ne me laissaient jamais toucher à la cuisine, car je suis comme tout bon dyslexique qui se respecte maladroite. Plus tard lorsque j’ai grandi, lorsqu’ils me donnaient la permission, j’étais angoissée à l’idée de tout salir, ou de faire une bêtise. Par contre chez ma grand-mère, je m’éclatais, je préparais des crêpes et autres délices, sans crainte. Car très tôt, elle m’avait donné accès à la cuisine. J’ai d’abord passé des heures à écosser des petits-pois, dénoyauter des cerises ou encore des prunes. Puis vint l’heure pour moi de tenir un couteau et de l’aider à éplucher les légumes, etc.


Je suis sûre qu’à la suite de cet article, vous ne regarderez plus les glaces de la même façon. Smile with tongue out 

Et pour les autres matières des cahiers de vacances ?

cahier-de-vacances-l-éternelle-question
Apprendre la géographie et l’histoire un jeu d’enfant

C’est bien beau, mais pour le reste, on fait comment ?


Les jours de pluies ou de fortes chaleurs, amusez vous à créer une frise historique. Grâce à votre meilleur ami commun, j’ai nommé Google. En plus de développer leur créativité et leur habilité grâce au découpage, coloriage, et collage vous leur donnez également l’opportunité de se représenter dans le temps ou l’espace. Encore une notion pas vraiment évidente pour les DYS

 

Comment vous amusez avec une carte de France (ou du monde) ?


Lorsque mon fils était adolescent, je suis parti pendant quelques mois faire le chemin de St Jacques. Pour le rassurer et l’inclure indirectement à ce voyage, j’ai au préalable acheté une gigantesque carte de France, sur laquelle j’ai punaisé la ville de départ, Vézelay, et la ville d’arrivée St-Jacques de Compostelle. Chaque fois que je leur téléphonais, je leur indiquais ma progression. Mon mari et mon fils, suivaient la carte, et avec une punaise d’une couleur différente, ils marquaient, la ville où je me trouvais. Puis ils regardaient ensemble sur Internet, ce qu’ils pouvaient avoir comme infos dessus. Les photos, la population, les monuments, etc. Parfois, ce sont eux qui m’apprenaient l’existence de tel monument, ou de tel musée, voir un fait divers qui s’y était déroulé.

 

J’ai repris sensiblement le même principe le mois dernier avec Emre, le fils de mes amis, âgé de 8 ans. Ils sont partis depuis quelques jours, pour Istanbul. Je lui ai demandé au préalable de me parler de ce pays, ce qu’il savait. De me montrer sur une carte, où il allait, les pays qu’ils allaient traverser. (ils sont partis en voiture.). Etc.


Inspirez-vous de ses exemples pour apprendre l’histoire et la géographie de façon amusante.
Vous partez en vacances ? Montrez lui sur une carte où cela se trouve par rapport à votre ville de départ. Si vous faites partie des Français qui restent chez eux pour les vacances, faites le même exercice, si vous connaissez quelqu’un de votre entourage, ou un ami qui part.


Ou, vous pouvez vous amuser à étudier l’histoire et la géographie, dans votre quotidien.

cahier-de-vacances-l-éternelle-question
Le quotidien a de multiples occasions d’aider votre enfant avec l’histoire et la géographie

Je suppose que vous avez comme moi, ou la plupart des parents, connus un moment difficile pour que votre enfant veuille bien s’habiller. Dans ce moment délicat au lieu de vous énerver, détourner son attention en lui demandant, s’il a eu la curiosité de lire d’où provenait son pantalon, son tee-shirt ? Utiliser Internet ou une carte du monde, pour lui montrer d’où il vient. Pourquoi ne pas en profiter pour faire un petit peu d’histoire, en lui montrant la mode de votre époque lorsque vous aviez son âge. Ou la mode à l’époque de ses grand-parents, etc. Une fois de plus, il n’y a de limite que votre imagination.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  5,5 Façons d'aider son enfant dys, dans son cursus scolaire, sans devenir chèvre !

 

 

Voyagez de chez vous.

 

cahier-de-vacances-l-éternelle-question
Pourquoi ne pas voyager de chez vous


Si vous me suivez depuis un moment, vous savez sans doute qu’avec mon mari, nous rêvions de faire le tour du monde. Parfois, on jouait à voyager de chez nous. On choisissait un pays, et nous décidions de vivre et manger comme si on y était. Comment on s’habille dans ce pays, quel est son climat. Mais surtout qu’est-ce qu’on y mange, sa spécialité. Nous complétions notre découverte avec des histoires, grâce aux livres, aux films, animés ou même manga, lorsque c’était possible.


Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez ajouter un peu d’histoire. Par exemple à quelle époque sont apparus les couverts en France. Les pâtes, ou les pommes de terre. Une fois de plus, il n’y a de limite que votre imagination.

 

Même en vacances on manque de temps


Vous pensez, ne pas y arriver, ne pas avoir le temps ? Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de passer des heures à chercher sur Internet. Vous pouvez commencer par des choses que vous maîtrisez bien. Si comme moi, vous avez toujours votre téléphone portable avec vous. Prenez sur tous ces moments cachés de la journée. Les trajets, les attentes au restaurant, les files d’attente. Un client m’a l’autre jour, amusé en me disant se cacher dans les toilettes, pour lire ces BD, car avec 4 enfants, il n’a pas beaucoup de temps à lui. Je lui ai alors proposé d’échanger ses BD, contre un carnet pour inscrire, tout ce que ses enfants pourrais apprendre au quotidien, de façon amusante. Je ne vous demande pas d’aller jusque-là, évidemment.

 

Rassurez-vous, plus vous vous amuserez avec votre enfant à apprendre, plus les idées arriveront. Bientôt, ce ne sera plus vous, qui chercherez. Si vous, arrivez à impliquer votre enfant à un point tel qui y prenne vraiment du plaisir, qu’il arrive à y voir véritablement un jeu, c’est lui même qui vous proposera de jouer, à tel ou tel jeu. En inventant ses propres codes.


Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonnes vacances. Amusez-vous bien à apprendre avec votre enfant. Si cela vous rassure d’avoir un support, eh bien acheter un cahier de vacances et détournez y, les exercices.


Moi, je suis contre les cahiers de vacances. Mais vous qu’en pensez-vous ? Si vous les aimez, je serai vraiment intéressé de savoir pourquoi. Alors n’hésitez pas à me le dire là juste un peu plus bas, dans le cadre prévu à cet effet.

 

 

Partager l'article :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *