Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent, comment le mettre en pratique

 

Vous le savez peut-être si vous me suivez depuis un certain temps, je suis une lectrice boulimique. Pire jusqu’à ce que je décide de me spécialiser et défendre la littérature jeunesse, je lisais tous les genres confondus. Avec ce recul de lectrice passionnée je connais l’importance que les livres peuvent avoir sur nous. Il n’est donc pas étonnant que des disciplines comme la bibliothérapie ait vu le jour.

 

Sans en venir jusque-là, les rayons de livres “pratiques” fleurissent, c’est parmi ces derniers que se trouve le livre “parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent.”

Continuer la lecture de « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent, comment le mettre en pratique »

Mon défi de bibliothérapie

 

Avril 2016, une Française se promène le long de Buckingham Palace à l’heure de la relève de la garde. Forcément il y a un monde fou.

Comme elle est trop petite, pensez tout juste 1m53, les bras levés, comme dit la pub. Elle décide de grimper sur le mur, séparant les touristes de la rue. Seulement le mur est pratiquement aussi, voire plus haut qu’elle. Fort heureusement des gens l’aide a grimpé quand ils comprennent à quoi correspondent ses pitreries.

Dans son élan elle manque de perdre son sac bandoulière, où se trouve tout son “attirail”, smartphone, appareil photo, trépied, perche (dont elle ne se sert jamais) sa liseuse, qui ne lui sert plus depuis plusieurs mois, mais qui par habitude continue de la suivre fidèlement.

En un geste pas vraiment élégant, il faut bien le dire, la femme de petite taille ramène son sac bandoulière à sa place sur son épaule.


Tellement prise par le spectacle de la garde montée, elle ne voit pas la fameuse liseuse, tomber au sol.
Elle entend bien un homme parler anglais autour d’elle, mais il y a peu de chances qu’il s’adresse à elle, étant donné qu’elle ne connaît personne à Londres.
Elle a tort, puisque peu de temps après il lui tape sur la jambe en lui disant.
Continuer la lecture de « Mon défi de bibliothérapie »