D’où vient la dyslexie, et ses différentes formes

D-où-vient-la-dyslexie
Je réponds à la question :
D’où vient la dyslexie ?

 

Je continue de répondre à vos questions, aujourd’hui, je répond à Myriam, ou du moins à l’une de ses questions, car elle m’en a posé plusieurs. C’est également une réponse à Marc, même s’il ne m’a pas posé explicitement la question, il semble confondre plusieurs choses, lorsqu’il me laisse des commentaires.


Pour découvrir la vidéo, il vous suffit de cliquer sur la photo.

 

Vous pouvez également voir la version texte en cliquant sur “continuer la lecture

Continuer la lecture de « D’où vient la dyslexie, et ses différentes formes »

19 commandements pour être un bon pédagogue spécial DYS

 

un bon pédagogue pour DYS
Que doit faire un bon pédagogue face à un enfant DYS

La rentrée arrivant à grand pas, il m’est difficile de l’ignorer, d’autant plus qu’un grand nombre d’entre vous, m’a demandé des conseils pour aider votre enfant à mieux l’affronter. D’où cette série d’articles qui y sont consacrés. Aujourd’hui, je vous donne 19 commandements pour être un bon pédagogue spécial DYS


En effet, la plupart d’entre vous ont choisi l’option IEF, et je vous en félicite. Car c’est à mon sens la meilleure des solutions pour votre enfant. À condition toute fois, de ne pas pêcher par perfectionnisme, ce qui finirait par rebuter encore plus votre enfant, bien plus que le système scolaire classique.

Continuer la lecture de « 19 commandements pour être un bon pédagogue spécial DYS »

Cahiers de vacances, l’éternelle question

cahier-de-vacances-l-éternelle-question

 

Ça y est ! Cela fait trois, à quatre semaines que nos enfants sont en vacances. La rentrée est à peu près à égale distance. Une litanie se joue dans notre tête de parent, cahiers de vacances, ou pas. L’éternelle question. Le monologue du parent responsable qui veut bien faire, se met en route.

“Et si mon enfant oubliait tout, je ne lui ai même pas posé une simple multiplication depuis le début des vacances. Je sais qu’il a des problèmes d’apprentissages, s’il passe encore une mauvaise année, ce sera de ma faute, car je ne l’aurai pas aidé. D’un autre côté, l’an dernier, je m’étais juré de ne jamais racheter un cahier de vacances, pour avoir enfin la paix…

Continuer la lecture de « Cahiers de vacances, l’éternelle question »

S’il te plait ne prend pas ma récréation !

 

Sur les groupes FB, j’ai souvent vu que certains enseignants utilisaient toujours la méthode archaïque qui consiste à priver un enfant de récréation, sous prétexte que son travail est mal fait, que son cahier est illisible, ou qu’il a fait des fautes à sa dernière dictée.

Permettez moi de vous dire que, d’une part c’est complétement stupide, et que d’autre part cela ne sert strictement à rien !

Hier encore un jeune enfant muti dys a été puni de récréation car le devoir qu’il a rendu était à moitié achevé.

Vous l’aurez compris l’article d’aujourd’hui est un coup de gueule !

Pour cela je vous laisse méditer sur le texte qui suit.

  Continuer la lecture de « S’il te plait ne prend pas ma récréation ! »

Le temps supplémentaire accordé aux enfants dyslexiques est-il nécessaire

le-temps-supplémentaire-accordé-aux-enfants-dyslexiques-est-il-nécessaire

A mon époque il était hors de question que l’enfant Dys bénéficie de temps supplémentaire. Mieux on ne parlait pas de dyslexie, mais on disait que l’élève en question était fainéant.

Je discutais l’autre jour avec une maman, dont le fils est multi-dys, se dernier venait de passer son brevet blanc. Devinez quoi ? Son collège n’a pas accepté ce supplément de temps.

Tout comme la mère j’ai trouvé cela vraiment injuste, d’autant plus que pour le directeur de l’établissement cela ne servirait à rien.

Pourtant c’est un fait avéré, les étudiants DYS ont besoin de plus de temps. En leur donnant cette simple chose, vous leur permettez d’accroître leur moyenne. Le problème ne se situe pas à leur connaissance, mais à leur organisation, au temps qu’il leur faut pour mettre tout sur le papier. C’est souvent pour ça qu’ils sont meilleurs dans les épreuves orales.

Continuer la lecture de « Le temps supplémentaire accordé aux enfants dyslexiques est-il nécessaire »

Apprendre les préfixes et les suffixes en Anglais

Je vous encourage toujours à me poser vos questions. Parfois, je vous réponds en quelques lignes par mail, ou en MP.

Parfois vos demandes peuvent toucher plus de monde, d’autres parents, d’autres enfants. Alors je vous réponds directement sur le blog grâce à un article.

Parfois comme c’est le cas aujourd’hui, vous pouvez me poser de véritable colle. Merci, vous m’obligez à me dépasser.

 

Dans l’article d’hier je vous disais que les préfixes et les suffixes étaient un jeu d’enfant. Evidemment je parlais de ceux de la langue Française.

Jordan est bilingue, son papa est Français, sa maman Anglaise. Et lui a du mal dans les deux langues. Il m’a demandé si les jeux pour les préfixes et suffixes, pouvaient également s’adapter à la langue Anglaise. Oui évidemment.

J’imagine que Jordan n’est pas le seul à se débattre avec l’Anglais. Honnêtement à l’école j’étais très mauvaise en Anglais. J’ai appris de quoi me débrouiller un peu dans cette langue il y a deux ans, pour un voyage. Il m’a donc fallu faire des recherches pour pouvoir trouver de quoi vous aider avec les préfixes et suffixes Anglo-saxonne

A quoi cela leur servira ? A enrichir leur vocabulaire, qu’il soit oral ou lu. Il pourront décomposer le mot pour bien l’intégrer.

Continuer la lecture de « Apprendre les préfixes et les suffixes en Anglais »

Les préfixes et les suffixes, un jeu d’enfant

 

Les-préfixes-et-les-suffixes-un-jeu-d-enfant

J’entends souvent les parents et les enseignants se plaindre du manque de vocabulaire des enfants. Il suffit généralement d’utiliser soi-même des synonymes afin de les motiver. Mais le mieux si vous voulez mon avis est de partir d’une base connue. On ne leur demande pas non plus d’apprendre le dictionnaire par cœur. Pour cela une bonne maîtrise des préfixes et des suffixes peut aider. Ils sont nombreux je vous l’accorde, mais Rome ne sait pas fait en un jour. Contentez-vous au début des plus importants, les plus courants. En les maîtrisant votre enfant enrichira considérablement son vocabulaire. Apprenez-lui à découper les mots ainsi il les lira plus aisément.

  Continuer la lecture de « Les préfixes et les suffixes, un jeu d’enfant »

Faites-les chanter, ils apprendront l’alphabet plus facilement

 

faites-les-chanter-ils-apprendront-l-alphabet-plus-facilement

Il y a quelques semaines mon fils, m’a ajouté sur son groupe d’abonnés Youtube premium, il savait que je suis fan de Deezer, et comme il a souscrit à l’abonnement familial, il s’est dit, à Juste titre, que je serais sans doute intéressée.


Depuis quelques jours je commence mes journées avec la chanson « Il en faut peu pour être heureux » issue du Livre de la jungle.
Puis je le laisse défiler, c’est ainsi que j’ai entendu quelques chansons plus tard, Michel Sardou chanter « en chantant ». Au passage, « J’apprenais mes leçons en chansons ». Je me suis dit :

Continuer la lecture de « Faites-les chanter, ils apprendront l’alphabet plus facilement »

Mon enfant est-il DYS ?

Pourquoi met-on toujours la dyslexie en avant ? Alors qu’il existe un tas de troubles DYS.


C’est simple, prenons l’exemple d’une ruche. La dyslexie serait la reine des abeilles, les ouvrières les autres troubles. Les ouvrières sont à la fois comme la reine, des abeilles, et pourtant totalement différentes puisqu’il ne peut y avoir qu’une seule reine. Or à moins d’être un passionné, ou un apiculteur, on ne fait généralement pas la distinction entre les abeilles. Pour 95 % de la population, que ce soit une « mouche à miel », une solitaire, une découpeuse, ou même la reine en personne, ça reste une abeille. Même si leur fonction et leur physionomie sont différentes.
Donc en ne mentionnant généralement que la dyslexie, même si ce n’est pas sympa pour les autres troubles, c’est une façon de simplifier les choses.

Continuer la lecture de « Mon enfant est-il DYS ? »