C’est lundi #18

l'avis de Mickaéline c'est lundi

 

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane a repris la relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant sur son blog.
On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
En plein déménagement je n’ai guère eu le temps de lire ces dernières semaines.

J’ai lu :

Livre papier :

 

 

40 pages de
A cause du déménagement je n’ai guère le temps de lire des livres papiers. Je le regrette, car chaque fois que je me plonge dans ce livre, je suis happée par la plume de Gaëlle Perrin-Guillet. L’histoire ne cesse de monter en intensité.

Numérique

Trente secondes avant de mourir de Sébastine Theveny
J’ai fini ce livre, il me restait 20 % environ. J’aime beaucoup l’idée de base, mais comme je vous le disais la semaine dernière, je n’ai pas accroché ni aux personnages, ni au découpage. Cependant l’auteur à réussi à me surprendre sur la fin. Un bon point donc.
Gros sur la tomate de dominique Brisson aux éditions Syros
Bob est un multi Dys. Il nous raconte avec ses mots à lui, son quotidien dans sa nouvelle école. Entre dyslexie, dysphasie et dyscalculie, Bob nous donne de nombreuses occasions de rire et sourire. Cependant malgré le fait que Bob soit le narrateur, le personnage n’est pas assez travaillé en profondeur. Il nous manque son vrai ressenti. Un peu comme si finalement, c’était une tierce personne qui nous racontait le quotidien de l’enfant et non lui. A lire, si vous avez un enfant fantasdys 😉 cela vous permettra de pouvoir parler de son (ou ses ) trouble(s) avec lui.
Et puis Bob est tellement attachant.

J’ai écouté :

Le léviatemps de Maxime Chattam en audiolis
ma lecture en cours
papiers, numérique et audio

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  C'est lundi #12

 

Lecture papier :

 

 

Londres, 1893  : une calèche explose, tuant sur le coup un notable. La police est désemparée, d’autant que le meilleur inspecteur de la ville, Henry Wilkes, a rendu son insigne. Aux prises avec ses démons intérieurs, il dépérit sous le regard inquiet de son fidèle Billy, le gamin des rues qu’il a recueilli.

Mais quand le «  meurtre de la calèche  » prend une autre dimension, Henry ne peut rien faire d’autre que reprendre du service. En effet, tous les indices désignent un coupable  : Gareth, le propre frère d’Henry… mort des années plus tôt  ! Est-ce une machination  ? Ou bien son frère serait-il encore vivant  ?

L’inspecteur déchu risque fort de réveiller les fantômes du passé dans cette ville où trahison et mensonges sont monnaie courante et où le danger est à chaque coin de rue…

Intrigues, menaces et complots  : une enquête dans les bas-fonds du Londres victorien.

 

Je n’ai lu que 80 pages en trois semaines. Non pas, parce qu’il n’est pas bien, mais par manque de temps. J’apprécie beaucoup ce début de lecture.

Lecture numérique :

Un Ogre en Cavale de Paul Beorn chez Castelmore
Jeanne est à l’hopital… Et voilà qu’un ogre apparaît dasn sa chambre et lui vole son coeur avant de s’enfuir ! Puis un mousquetaire et son chat débarquent à leur tour et lui prêtent un coeur de dragon, en attendant que Jeanne récupère le sien.
La jeune fille doit faire vite car elle n’a que quelques heures devant elle. En compagnie de ses deux étranges complices, la jeune fille se précipite sur les traces de l’ogre, dans une course-pousiuite effrénée à travers Paris !
Je l’ai pris en version Dys. Pour le moment je n’ai lu que le premier chapitre, c’est donc trop tôt pour vous en parler.

Lecture Audio

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  C'est lundi #15

A trop désirer la mort, on y brûle son âme.

Paris, 1900. Prisonnier de son succès, un écrivain décide de tout quitter pour entrer au plus profond de ses cauchemars, explorer ce qu’il y a de pire en lui. Dans ce terreau de peurs se cachent les monstres enfouis en chacun de nous. Guy de Timée voulait explorer la fange, il va rencontrer le Mal.

Des cercles ésotériques de la capitale aux démesures de l’Exposition universelle, le début du XXe siècle inspire à Maxime Chattam un thriller halluciné où les progrès de la science nourrissent la folie des âmes perdues.
L’interprétation de Vincent de Boüard donne à cette plongée dans les abysses de l’âme humaine une intensité terrifiante.

 

Écouté les 18 premiers chapitres,  quel plaisir de retrouver la plume de Chattam. J’apprécie beaucoup la lecture qu’en fait Vincent de Boüard. Un ou des assassins sévissent sur Paris, des crimes odieux et sauvages. Rappelant étrangement ceux de Jack L’éventreur. Comme les victimes ne sont que des filles de joie, les autorités, boucle les affaires, afin de ne pas paniquer le beau monde, juste avant l’exposition universelle.

 

 

L'avis de Mickaéline mes prochaines lectures

 

 

 

 

Et vous, que lisez-vous ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire 😉 Trop timide, pour écrire, faites un petit partage, ça me fera tout aussi plaisir.

En attendant le prochain article, retrouvez moi sur

InstagramFacebook ●Twitter  ● Youtube

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    24
    Partages
  • 24
  •  
  •  
  •  

7 réflexions sur « C’est lundi #18 »

    1. Je te le conseil, je trouve que l’intrigue va grandissante. Bonne semaine, c’est les derniers jours, pour le déménagement, je rends les clés lundi, après je serais définitivement en mode caravane 🙂

  1. Salut Mickaéline,
    Sympa cette idée de partage des lectures le lundi ! Tu me donnes envie d’y participer 🙂 Je vais voir si j’arrive à me discipliner pour proposer mon article chaque lundi…
    A bientôt, Aline

    1. Coucou Aline, bienvenue ici 😉 C’est un rendez-vous qui est généralement très apprécié, alors si tu peux te discipliner, n’hésite pas 😉 A bientôt ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *