Coco Cannelle la petite cane coquette

coco cannelle

Coco Cannelle la petite cane coquette

 

 

Coco Cannelle est une petite cane vraiment coquette. Même trop coquette me dit papa canard et maman cane.

 

Imaginez un peu, Coco Cannelle, passe parfois une heure à se couvrir, parce qu’elle ne sait pas ce qui lui va le mieux. Un mignon petit chapeau, ou ce foulard tellement chou.

 

 

Coco Cannelle passe des heures dans la mare, pour lustrer ses plumes.

Croyez-vous, que ses parents sont heureux d’avoir une fille qui aime autant faire sa toilette ?
Pas complètement. Car Coco Cannelle aime que ses plumes brillent comme des diamants. Du coup, lorsque papa canard, l’appel, Coco Cannelle, ne l’écoute pas, elle est bien trop occupée. Si c’est maman cane qui lui dit de venir manger, Coco Cannelle, lui reproche de vouloir la faire grossir, et préfère finir ce qu’elle est en train de faire.

 

Maman cane et papa canard, m’ont avoué que ce qui les rendait le plus triste, c’est que la coquetterie de Coco Cannelle la rendait méchante.
Oh bien sûr elle est tellement belle et coquette, qu’elle est très convoitée, c’est d’ailleurs la petite cane la plus populaire, de la mare, et des alentours. Malheureusement Coco Cannelle n’hésite pas à se moquer de ses copines, si leur foulard est tâché, ou si une plume est recourbée.

 

Mais, celui que Coco Cannelle critique le plus, c’est ce pauvre vilain petit canard. Ses plumes sont si noires qu’elle le traite de cafard. Elle ne se contente pas de l’humilier en l’insultant. Elle lui fait également les pires crasses qu’elle peut.
L’autre jour, elle l’a couvert de boue, la fois d’avant, elle lui a volé son casse-croûte. Elle le tape, le fait tomber…

 

Un jour que Coco Cannelle se promenait fièrement sur l’eau, suivi de sa cour, telle une reine. Deux ombres géantes, passèrent au-dessus d’elle. Et vinrent se poser doucement et majestueusement à ses côtés.

 

Coco Cannelle continua son chemin, la tête haute, sans leur adresser un regard. Cependant elle avait eu le temps de constater à quel point leurs plumes blanches étincelaient au soleil. Combien leur cou long, se recourbait gracieusement. Coco Cannelle n’avait jamais vu de tels oiseaux. Ils n’avaient pas besoin d’accessoire, pour attirer tous les regards. Ceux de ses congénères bien sûr, mais également ceux des humains, sur la berge.

 

Ce soir-là, Coco Cannelle, rentra chez elle, encore plus malheureuse. Car elle avait eu beau, laver, lisser, lisser, ses plumes, encore et encore, elle n’a jamais pu leur donner la blancheur de ces deux gigantesques oiseaux. Pour une fois, la petite cane, se mit à table avec ses parents, et ses frères et sœurs, sans qu’ont eu besoin de l’appeler. Mais là encore, la conversation portait sur l’arrivée des cygnes. C’était tellement rare d’en voir, que leur mère espérait qu’ils resteraient plusieurs mois. Peut-être même tout l’hiver.

 

Trop jalouse, Coco Cannelle, elle, espérait bien qu’ils seraient repartis dès le lendemain. Par malchance pour elle, les cygnes décidèrent de rester. Leur popularité évinça bien vite celle de Coco Cannelle. Les mois passèrent, et plus personne ne faisait attention à la petite canette, bien trop coquette. Sa cour, c’était trouvée une nouvelle reine.

 

Chaque jour, canards, canes et canetons, s’attroupaient autour des Cygnes, afin d’écouter leurs histoires. Ils étaient fascinés par toutes ses aventures. Ils étaient charmés par leur gentillesse, et leurs attentions. Elle ne pouvait, même plus s’en prendre à ce pauvre vilain petit canard tout noir. Car ce traître, ce pavanait entre les deux cygnes.

 

Les mois passèrent, le printemps revint. Un matin Coco Cannelle se rendit à la mare pour y faire sa toilette. Une toilette vite faite, car il y avait bien longtemps qu’elle n’était plus aussi coquette. Elle ne portait plus ni chapeau, ni foulard à la dernière mode, mais seulement celui avec les pois jaunes, car il était son préféré.

Qu’elle ne fût pas sa surprise de découvrir un troisième cygne aux milieux des deux autres.

Il s’approcha d’elle :

“Bonjour Coco Cannelle, je vais bientôt partir, avec ma famille, mais je voulais te dire que je ne t’en voulais pas, pour tout ce que tu m’as fait. Nous reviendrons ici, à l’automne j’espère alors que nous deviendront amis.”

Il s’en alla majestueusement rejoindre les deux grands cygnes. Au milieu de l’étang, il se retourna, et lui dit.

“Ne t’inquiète pas, tu es toujours la plus jolie cane, de la mare, mais tu as beau être la plus coquette, tu ne pourras malheureusement jamais devenir un cygne.”

C’est alors que Coco Cannelle compris que ce troisième cygne était en réalité ce vilain petit canard noir. Elle en fût tellement déconcertée, qu’on dit que c’est depuis ce jour, que sa coquetterie la quittée, et que depuis, elle adore confectionner des petits foulards, et des cravates pour les autres canes et canards.

Place aux jeux

coco cannelle jeu des 7 erreurs

coco cannelle-mots-mêlés

coco cannelle-cherche-et-trouve

coco cannelle-compréhension-de-texte

Pour enrichir ta collection, voici ta troisième carte alphabétique. Comme les autres fois, tu peux l’imprimer pour t’en faire un marque page, ou la coller sur un grand tableau qui réunira toutes tes cartes. Tu es nouveau ici et tu ne sais pas où trouver les cartes ? Tu peux jouer et télécharger la carte de la lettre A, ici et Là tu auras celle de la lettre P

carte-abécédaire-à-collectionner-lettre-C

Rendez-vous la semaine prochaine, pour un nouveau jeudys. J’espère que vous prendrez plaisir à jouer avec la lettre P. Tout comme j’en ai eu, à vous préparer cet article

N’oubliez pas de partager, l’article, et aider ainsi d’autres fantasdys. Comme à chaque fois, vous avez la possibilité de télécharger en PDF les jeux et le texte en version syllabique 🙂 N’hésitez pas.


 

 

Le texte, la carte à collectionner, et les jeux  sont de Mickaéline Cuny, il vous sont offert, avec plaisir, merci de citer l’auteure, si vous vous en servez, sur un autre blog.

Partager l'article :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
    12
    Partages
  • 11
  •  
  • 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *