Doit-on apprendre à lire aux enfants, avant 6 ans ?

 

Faut-il-apprendre-a-lire-aux-enfants-avant-6-ans ?

La pire des questions que l’on puisse me poser, est : « comment tu as appris à lire, toi ? ». Sous-entendu, comment toi qui est dyslexique as-tu bien pu apprendre à lire ! Personne jusqu’à ce jour, n’a encore froncé les sourcils et mis les mains sur les hanches, mais c’est tout comme. Car cette question sonne souvent comme un reproche, pourquoi toi, et pas mon enfant.

 

I) Comment j’ai appris à lire

C’était la pire des questions, car jusqu’à ce jour, je ne pouvais pas y répondre. Comme beaucoup de dyslexique, j’ai très peu de souvenirs. Le plus ancien remonte à ma petite enfance.

Je me revois jouant dans la cuisine, alors que ma sœur fait ses devoirs. Je l’entends réciter une poésie, depuis pas mal de temps, alors qu’elle se trompe, je la corrige.

J’ai la même scène avec la lecture, mais là, honnêtement je ne saurais pas vous dire, si je lis vraiment, ou si, comme pour la poésie, j’ai fini par retenir le texte.

 

D’après mes parents, j’ai su lire avant ma sœur.

 

Un autre de mes souvenirs, ma mère n’a pas le temps de me raconter une histoire, car elle travaille jusqu’à 21 h, je suis dans mon lit, avec mon livre préféré, (je l’adorais ce livre, tellement que je ne me souviens plus ni du titre ni de l’histoire, juste que les illustrations étaient magnifiques, avec une tendance de vert pomme et de jaune). Je tourne les pages, et raconte l’histoire avec les voix et tout, et tout. Mais j’invente ou je récite car, pour le coup, là je ressens vraiment que je n’arrivais pas à lire.



Depuis un an que j’ai avoué ma dyslexie
, depuis un an qu’on me pose la question, je n’ai cessé d’interroger mon entourage pour voir si eux, ils se rappellent mieux que moi. Le premier souvenir qui leur revient, c’est que je trimbalais partout avec moi un livre. Un imagier, et que je ne cessais de dire, c’est quoi ça ? ça veut dire quoi ça .

 

1) les bonnes bases


Dans l’histoire, ce n’est pas moi la fée miraculeuse, la potion magique viendrait de ma nourrice de l’époque. Sa théorie était que tous les enfants étaient doués naturellement pour la lecture. Mais qu’il faut les laisser, « ressentir » le besoin d’apprendre.

Il paraît qu’elle avait une patience d’ange, et me répondait inlassablement à mes questions. Je lui montrais mon imagier, et lui demandait comment s’appelait l’image, elle me répondait alors : Camion, banane, etc.

Mieux, lorsqu’elle avait du temps elle me montrait le mot écrit sous l’image, et me disais tu vois là c’est le mot écrit. Mais elle n’épelait pas les lettres, elle me disait, tu vois on dit « que », « mmm », « Ion » en insistant bien.

 

doit on apprendre à lire à un enfant de moins de 6 ans ?
Cette merveilleuse nourrice m’avait donné le trio parfait

 

 

 

 

Lorsque l’on m’a raconté cette anecdote, très récemment, j’ai repensé à l’article « quand la phonétique prend forme », cette nourrice merveilleuse, m’avait donné le trio parfait ! Mais elle ne se contentait pas de mon imagier, c’est également grâce à elle, si je pouvais réciter de mémoire, mon livre préféré. Décoder les mots sur les bouteilles et les paquets.

 

Nous avions une fée de l’apprentissage, et nous ne le savions pas. Cela agaçait beaucoup mes parents qui pensaient qu’elle bêtifiait l’alphabet. Pourtant il paraît que je suis arrivée au CP avec une avance en lecture. Ce qui ne m’a pas empêché de redoubler ce dernier. Pourquoi ? Les raisons officielles, ça, je m’en souviens très bien, étaient : un manque d’implications, trop bavarde, trop lente à comprendre. (Pourquoi pas attardés, pendant qu’ils y étaient). La vérité est que je m’ennuyais en cours. Nous avons déménagé durant l’année scolaire. Je n’arrive pas à me souvenir des premiers mois de CP dans ma première école, ni quelle méthode, le maître ou la maîtresse de l’époque utilisait. Personne dans ma famille n’a pu me renseigner.

 

2) Comment gâcher des prédispositions

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  6 astuces pour accompagner un élève qui a un trouble d’apprentissage
doit-on-apprendre--à-lire-à-un-enfant-de-moins-de-6-ans
J’ai le sentiment d’écrire des lignes depuis des siècles.

 

Je n’ai que 2 souvenirs de mon CP.

Le premier j’écris des lignes de lettres, j’ai le sentiment en y repensant que ça fait une éternité que je les écris, et que la maîtresse n’est jamais satisfaite, car je ne les forme pas bien.

Le second, c’est les moqueries des autres élèves dans la cour. « Tu n’étais déjà pas belle sans tes lunettes, tu crois que ça va te rendre plus intelligente . » C’était le début des brimades et des moqueries.

Pour les médecins scolaires, le corps enseignant,les causes de mon “retard”, de mes “difficultés d’apprentissages” étaient notre déménagement puis le divorce de mes parents. (En effet ils se sont séparés à peine un an, après notre arrivée).  A mon époque, si tu n’y arrivais pas, on ne parlait pas de dyslexie, on te cataloguait comme “lent”. Les enseignants étaient sûrs d’eux, et ne cherchaient pas comme maintenant, des méthodes alternatives.

 

Ma maîtresse de CP a été encore plus loin, accusant sa consœur ou son confrère, d’utiliser une mauvaise pédagogie, ce qui m’a retardé par rapport aux autres élèves. En un mot, eux étaient plus en avance dans le programme que moi. Alors, pourquoi j’ai toujours ce sentiment de m’ennuyer lorsque j’y repense ? Mystère…

 

Ce n’est que lorsque mon fils a été scolarisé à son tour, que j’ai compris qu’en fait, cela venait de la méthode d’enseignement. En effet dans ma nouvelle école, la maîtresse utilisait la méthode globale. Donc rien à voir avec la méthode de ma nourrice.

 

3) Le redoublant était-il bénéfique ?

doit-on-apprendre--à-lire-à-un-enfant-de-moins-de-6-ans
Tipiti le rouge gorge m’a redonné le goût de la lecture

 

 

 

 

 

 

 

Je ne pourrais pas vous dire, comment c’est passé cette seconde année de CP, ni celle de CE1 car je ne m’en souviens pas. Je ne me rappelle de rien. Le prochain souvenir remonte au CE2, avec le livre Tipiti le rouge gorge. Je ressens encore le plaisir que j’avais d’ouvrir mon livre, et d’apprendre le passage, j’essayais même de déchiffrer toute seule les pages suivantes, tant j’étais impatiente de connaître la suite. Je mettais cette fois-ci à contribution mon père, pour qu’il m’aide sur les mots difficiles.


Tous ces souvenirs, mis bout à bout, me permettent de me rendre compte, que, comme pour toute mon instruction, c’est surtout de façon complétement autonome que j’ai apprise, mais surtout et avant tout, parce que j’ai eu des bases solides, par ma nourrice.

 

Je suis à moi seule, la preuve vivante, qu’on peut apprendre à lire avant l’âge de 6 ans, et même à 4 puisque c’est à cet âge où j’ai commencé. Mais qu’un mauvais enseignement peut également mettre par terre, tout le travail fait en amont.

Enfin si on compte que je suis devenue une lectrice passionnée, je dirais que ses fameuses bases, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. J’ai retrouvé ce plaisir d’apprendre à lire avec Tipiti le rouge gorge, je connais des dyslexiques, qui elles ont aimé lire grâce à Harry Potter. Question de génération.

 

II) Moralité

 

Non seulement il est possible d’apprendre à lire avant 6 ans, mais je dirais même que ce serait l’idéal.

Comme dirait la petite Julie, l’une des fantasdys dont je m’occupe, je suis une « microfibre » entendez par là, que les enfants sont des éponges, surtout avant 6 ans. Les médiats vous le répètent à longueurs de journées, c’est dès leur plus jeune âge que les enfants sont doués pour les langues.

 

III) Pour être efficace l’apprentissage de la lecture, ne doit pas être fait n’importe comment.

doit-on-apprendre--à-lire-à-un-enfant-de-moins-de-6-ans
Il est préférable d’apprendre à lire à l’enfant avant 6 ans, mais en respectant certaines règles


Attention pour être efficace l’apprentissage de la lecture, doit suivre certaines règles.

La première et la plus essentielle de toute :

L’apprentissage de la lecture devrait absolument être individuel. C’est de l’avenir de votre enfant qu’il s’agit. La lecture et sa compréhension vont le poursuivre toute sa vie. Celui qui lit mal où comprend mal, ne pourra pas suivre de façon convenable sa scolarité. Il lui faudra faire des efforts plus importants que les autres, ce qui risque de le dégoûter, malgré ses potentiels.

 

Pour moi il n’y a rien de tel que la méthode syllabique. Je sais ce que vous allez me dire, si vous avez lu, l’article quand la phonétique prend forme. « Tu ne te contredis pas un peu là ».


Non pas du tout. Oui les enfants dyslexiques lisent en images, oui, tous les mots sans représentation enlèvent 75 % de la compréhension. Mais souvenez-vous, je vous disais également que grâce aux lettres de la méthode Alphas, les enfants avaient ainsi une représentation visuelle de ces mots-là.
(Rappelez-moi, à l’occasion de contacter la société, avec la pub que je leur fais je devrais bien me faire payer Smile with tongue out )

 

Le second point est tout aussi important que le premier : faite comme ma nourrice, enseigner le son de la lettre et non son nom dans l’alphabet. Pourquoi ? Prenons l’exemple du « c » si vous leur dite que la lettre est lisse « cé » lorsqu’elle est rugueuse comme avec le a  au lieu de lire « Ka » il lira « céa » ou « sa ». Idem avec g plutôt que de lui dire qu’il s’agit d’un « jé » dite plutôt « gue ». Vous aiderez ainsi considérablement votre enfant.

 

Ne croyez pas que le c et le g soit les seules lettres pièges de l’alphabet, pour la lettre b, par exemple, si vous dites « bé », l’enfant prononcera béa, lorsque ce dernier sera suivi de la lettre “a”, pour la simple lettre v, si vous lui dites que c’est un “vé”, lorsqu’il écrira le mot vélo, il y a neuf chances sur dix qu’il mange le é et l’écrive vlo.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Mon enfant est-il DYS ?
doit-on-apprendre--à-lire-à-un-enfant-de-moins-de-6-ans
La méthode globale est la pire des méthode


Le troisième point
, je ne suis pas la seule à vous le dire, mais si je vous ai raconté mon histoire en début d’article c’est également pour vous donner un témoignage des dégâts que peut faire cette méthode, n’utilisez jamais la méthode globale ! Pourquoi ?

Un jour ou l’autre l’enfant rencontrera un mot qu’il n’a jamais vu, qu’il ne peut pas associer, et qu’il ne pourra pas décomposer, car il ne sera pas faire. Il aura tendance à deviner, le mot en reconnaissant quelques-unes des lettres qui le composent. Souvenez-vous de l’histoire de Romain.

 

Ne pensez pas que les voyelles soient plus aisées dans leur apprentissage, rien que pour la lettre « e » il y a plus de chances qu’il rencontre cette dernière avec un mot qui donne le son « é » que « e ». Je me souviens lorsque j’ai commencé les textes en version syllabiques j’étais surprise que le logiciel spécial dyslexie que j’utilise, me mette les voyelles en gris en fin de phrase. Pour signifier ainsi que le “e” ne se prononce pas. Pourtant on ne dit pas « ro – beu » mais bien « rob » donc le son e qu’il rencontrera le plus souvent ne se prononcera même pas.

 

Aidez-le à s’amuser à apprendre. Comme je vous le préconisais dans l’article sur L’adolescent dyslexique comment l’aider, il vaut mieux de courtes séances quotidiennes que de longues séances d’apprentissage, même par le jeu. Idéalement entre 10 et 15 minutes, pour les très jeunes, vous pouvez descendre entre 5 et 10 minutes. Si une séance quotidienne n’est vraiment pas envisageable, essayez toutefois de ne pas descendre en dessous de 3 à 4 séances hebdomadaires.

 

IV Les jeux qui aideront le plus votre enfant sont les jeux sur les sons

doit-on-apprendre--à-lire-à-un-enfant-de-moins-de-6-ans
Aidez le à jouer à apprendre

Exemple : avec la date du jour, vous insistez sur la lettre i ce qui donne; quel jour on est aujourd’huiiiiiiiii, ah ouiiiiiiiiii, on est lundiiiiiiiiiii, répétez cette phrase, en dansant en chantant, ça vous défoulera, déstressera et votre enfant aussi (oui c’était tentant de marquer aussiiiiii mais j’ai pas osé).

Vous pouvez détourner la règle du petit bac. Par exemple avec mon fils, nous adorions jouer au jeu du trouve un nom en … ; Parfois j’utilisais une autre variante, en disant aujourd’hui on dit bonjour aux gens dont le prénom commence par a, par exemple, et là on disait, bonjour Aaaarmandine, bonjour Aaaaline, Aaaaalbert etc.

 

Lorsque nous attendions dans les salles d’attentes médicales, que ce soit chez l’orthophoniste ou autre, on jouait à trouver des objets commençants par tel et tel son, exemple : Hummm monsieur détective Jo arrivez-vous à voir un objet avec le son tttaaa, oui shérif maman, il y a un tttaaableau, une ttttaaable, ect. Bien entendu, le son peu également se trouver en fin de mot comme, “y a-t-il un objet qui se termine par oooo ?”

 

Autre jeu, celui-là je le faisais avec mon fils, lorsqu’il a su lire. J’avais pour habitude de laisser des petits post-it, à droite et à gauche, pour ma famille, ou même pour mon mari. Un jour mon fils du haut de ses 7 ans, croisa les bras, et me dit : « pourquoi je n’ai jamais de petit papier moi », il m’avait pris totalement au dépourvu. Mais depuis tous les jours, je lui glissais un petit papier le soir près de son assiette, il le lisait tranquillement puis exécutait après dîner ce qu’il y avait dessus. Ainsi il travaillait non seulement la lecture, mais également la mémoire. Au début je ne marquais qu’un mot style « bisou », « câlin », « chanter » puis deux mots, « bisou papa », « câlin chien », puis des petites phrases.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Les trois brigands

 



Pourquoi ne pas également inclure dans vos rituels la lecture à haute voix.

 

Si vous êtes comme moi, vous détestez certainement attendre.Les files d’attente pour les caisses, ou les stands de marchés sont des endroits stressants. Lorsque mon fils était petit les drives des magasins n’existaient pas, alors pour ne pas que mon fils perde patience, je prenais la bouteille d’eau de lait, un paquet de riz de céréales, bref tout ce qui me tombait sous la main, et je demandais à mon fils quelle lettre il reconnaissait.

 

Je ne sais pas si votre enfant est comme Jo, mais s’il aime autant les puzzles que le mien, préparez des petits cartons de papiers sur lesquels vous avez écrit des lettres, demandez-lui, s’il arrive à recomposer (phonétiquement ça va de soi) un mot. Pour ce dernier, j’ai eu deux sons de cloches. Ma famille et la maîtresse de grandes sections de mon fils qui m’ont assuré être responsable de la dysorthographie de mon fils, parce que je l’avais encouragé à écrire phonétiquement. Une maman à qui j’expliquais ce jeu, m’a dit que je n’avais rien inventé et que dans les écoles Montessori, il était fréquemment employé. C’est pour cette raison que je l’ai mis en dernier à vous de faire votre propre avis.



Cette liste de jeux, n’est évidemment pas exhaustive, et là encore, je dirais que la vie courante vous donne l’occasion d’inventer vos propres jeux, ces derniers, n’ont de limites que celles de votre imagination.

 

Télécharge les marques pages de la boite à malice

Inscris-toi pour rejoindre la tribu!

et recevez le Coffre au Trésor

Pour vous aider encore plus, à jouer à apprendre, je suis en train de vous préparer une boîte à malice. Dans laquelle je vous propose de nombreuses activités. Vous pouvez déjà télécharger des marques pages, les premiers sur le modèle de ceux des textes-jeux, mais cette fois-ci, c’est à l’enfant de marquer les mots et trouver un mot commençant par exemple par a.


Un second lot avec les sons pour un petit pense pas bête pour ceux qui commencent déjà à lire, et aurait besoin de réviser un son.


Sur ce dernier, j’ai inclus une petite astuce donnée par l’un de mes apprenants pour ne plus confondre les lettres b et d et p et q.


Enfin pour les plus grands, des marques pages Harry Potter, pour vous rappeler, que ce petit sorcier a aidé des milliers d’enfants à lire.

 

 

 

 

Avez-vous d’autres astuces pour aider les parents ?

Qu’avez-vous aimés dans l’article, ou pas aimés ?

Parlons en là juste en dessous.

Trop timide pour laisser un commentaire ? N’hésitez pas à partager cet article vous aiderez ainsi de nombreux fantasdys,clip_image004

 

 

Télécharge les marques pages de la boite à malice

Inscris-toi pour rejoindre la tribu!

et recevez le Coffre au Trésor


En attendant le prochain article, retrouvez-moi sur

InstagramFacebookTwitter   ● Youtube

 

 

Partager l'article :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
    17
    Partages
  • 13
  •  
  • 4
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *