Interview Florence Cochet [Podcast]

Il y a quelques mois, lors du salon du livre de Paris, j’ai eu la chance d’interviewer Florence Cochet. Interview destinée à la base au blog les petits loups malins, blog dédié à la littérature jeunesse. Hors vous le savez si vous me suivez depuis le début. Ce blog, est infecté par un cheval de Troie, Du coup j’ai décidé qu’il était temps, de mettre des podcasts sur ce présent blog.

Interview Florence Cochet
Florence Cochet (auteure)

Voici l’interview réaliser lors du salon du livre de Paris.

Pour écouter le podcast cliquez sur “Play” ou cliquez ici pour le télécharger directement afin de l’écouter sur votre smartphone par exemple

 

 

 

Retranscription du Podcast

Bonjour c’est Michaéline,

 

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous faire découvrir un nouveau podcast.
Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’une histoire, mais de l’ interview de Florence Cochet.
J’ai eu la chance de la rencontrer lors du Salon du livre de Paris.

Cette dernière a été réalisé en direct du salon du livre et donc par conséquent  la qualité du son ne sera pas toujours top top top.  Je m’en excuse d‘avance.
Mickaéline Cuny : Bonjour Florence, tu peux te présenter ?
Florence Cochet : Bonjour je suis Florence Cochet, auteure, enseignante, maman, écrivain, et blogueuse à mes heures perdues.
 Mickaéline Cuny : Parles nous de ton dernier livre “La Proie du Dragon”
Florence Cochet : La proie du dragon est un livre pour les adolescents. Une dystopie à partir de 13 ans. L‘idée de base est que nous sommes au 21e siècle. Si les intelligences artificielles prenaient le pouvoir aujourd’hui. Ce serait pour le bien de la planète. Mais au détriment  des hommes, en l’occurrence, elles décideraient d’éliminer une partie de l’humanité.Étant donné que nous sommes en train de détruire la planète. C’est se qui se passe dans dans le livre mais c’est également ce qui s’est passé dans le passé puisque le livre commence trois siècles plus tard.
Alors que l’humanité se reconstruit.

Mickaéline Cuny : Je l’ai lu et c’est vrai que ça fait froid dans le dos puisqu’on se dit que ça peut être tout à fait une possibilité.
Florence Cochet : Tout à fait. Je voulais avoir cette impression de réalité, cette impression de possibilité  dans le futur. Comment on pourrait reconstruire quel parti serait remise en place.

Mickaéline Cuny : Pourquoi t’intéresser à la jeunesse puisque jusqu’à présent tu t’es plutôt tournée vers le bit-lit, et le fantastique adulte.

Florence Cochet : La jeunesse parce que je suis enseignante et que j’avais besoin, et envie de passer de l’autre côté de la barrière. De ne pas être celle qui enseigne, mais celle qui soulève ce genre de problématique pour les jeunes, qui sont accro à leur téléphone qui sont en train de développer une addiction. A toutes ces choses technologique. Et qui donne ainsi la possibilité à ce genre de d’intelligence d’entrée partout. Même entré en eux.

Mickaéline Cuny : Est-ce que tu.penses à tes élèves quand tu écris ?

Florence Cochet : Non ! Je pense à des lecteurs. Un lectorat que ça peut éventuellement intéresser, mais pas à mes élèves de maintenant.

Mickaéline Cuny : Autre question est-ce que tu as un livre qui t’a donné le goût de la lecture.
plus qu’un autre ?

Florence Cochet : Alors j’ai 2 livres qui sont mes coups de cœur absolu : Au Bonheur des Dames de Zola. Et la trilogie des forces de  Anne Mac Caffrey, qui est de la science-fiction.

Mickaéline Cuny : Un livre qui a changé ta vie ?

Florence Cochet : Non pas de livres qui ont changé ma vie…Ah non c’est pas vrai.
Il y a,(désolé le passage est trop mauvais, ni moi, ni mon retranscripteur automatique, n’arrivons à le comprendre, Florence si tu passes par là, peux-tu remettre en commentaire le nom du livre, s’il te plait.)  C’est un livre qui permet en fait. de réfléchir sur soi-même.  Je le relis régulièrement. Quand ma vie va mal.

Mickaéline Cuny : Ton premier livre le sang de la guerrière n’est pas le seul que l’on peut trouver en papier ? Si, les autres sont en numérique, ou aussi en papier ?

Florence Cochet : Non on peut tous les trouver en papier. Chez MXM vous avez, même le papier et du numérique. Je n’ai plus de livre qu’ en numérique.
Mickaéline Cuny : Ça c’est bien !

Florence Cochet : J’aime le papier, pour l’éveil des sens autant j’aime lire sur la liseuse quand je pars en voyage. Autant j’aime le roman papier pour le contact pour le toucher.

Mickaéline Cuny : Si tu avais un conseil à donner aux enfants pour qu’ils prennent confiance en eux tu dirais quoi ?

Florence Cochet : Difficile à dire je dirais qu’il faut, qu’ils osent, essayer et qu’il n’ai pas peur de se tromper,  ce n’est pas que pour les enfants c’est valable aussi pour les adultes. On a tous le droit aux erreurs il ne faut jamais ressasser ses erreurs.

Mickaéline Cuny : Le mot de la fin ?
Florence Cochet : Le mot de la fin. Si jamais vous me lisez n’hésitez pas à m’envoyer un petit mot pour me dire si vous avez aimé ou pas.

Mickaéline Cuny : Merci Florence.
Florence Cochet : Merci michaéline.

Voilà cette  interview est terminée, j’espère qu’elle vous aura plu. Comme je vous le disais elle n’est pas terrible. Au niveau du son. Je n’ai pas pu retravailler beaucoup sur le son car cela aurait donné un effet robot qui m’agace profondément.

Je vous dis à bientôt pour un nouveau podcast ce sera une nouvelle interview, toujours réalisé au Salon du livre de Paris celle de Silène Edgar

N’hésitez pas à vous inscrire au blog pour ne rien manquer de mon activité littéraire aussi bien jeunesse qu’adulte. 
Je vous dis à bientôt bye bye.
Vous l’aurez compris si vous avez eu la patience d’écouter ce podcast en entier, il y a un moment que je l’ai enregistré, et les blogs dont je parle, sont malheureusement, plus d’actualité pour cause de cheval de Troie.
N’hésitez pas à découvrir les livres dont on parle dans l’interview, je vous mets les liens juste en dessous 🙂
Il vous suffit de cliquer sur les images pour consulter la fiche Amazon. Si vous commandez via ces liens, cela ne vous coûtera pas plus cher, et me permettra de mettre du beurre dans les épinards du blog, pour vous offrir, toujours plus de contenu, gratuit 😉
Les livres de Florence Cochet

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  [Podcast] Interview Silène Edgar

Les livres coup de cœur de l’auteure

 

 

 

Avez-vous lu, les livres dont on parle dans cet interview ? Qu’en avez-vous pensé ? Est-ce que le mode podcast vous plaît ? Malheureusement ce premier ne rends pas aussi bien que je l’aurai souhaité. Donnez-moi vos impressions en commentaire 😉

En attendant le prochain article, retrouvez moi sur

InstagramFacebook ●Twitter  ● Youtube  

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *