La dyslexie est-elle contagieuse ?

 

la-dyslexie-est-t-elle-contagieuse
pour tout ceux qui se posent la question

 

 

Une chose m’énerve profondément, c’est la stupidité humaine. L’autre jour, ma petite Julie était toute triste car sa meilleure amie l’évitait. Normale, me direz-vous, dans toutes les relations il y a des hauts et des bas. Sauf que là, la cause du grief était parce que Julie avait attrapé la dyslexie.


Cette expression au début me plaisait bien, et m’amusait. Mais pas dans ce cas.
C’est d’ailleurs pour cela que je lui avais lu l’album de Zazie Sazonoff, J’ai attrapé la dyslexie, et qu’il fait partie de la liste des 60 titres que je vous propose dans le document 7 astuces pour choisir un livre fantasdys sans se tromper.

 


Pourtant ce n’est pas la première fois, que j’entends quelqu’un dire, ou demander s’il risque de devenir dyslexique.
En d’autres termes est-ce que la dyslexie est contagieuse ? ou encore est-ce que c’est une maladie, que je risque d’attraper ?


Si vous êtes dans ce cas-là, je peux tout de suite vous dire, non, eh non.

 

La dyslexie, n’est pas une maladie, soit vous l’avez, soit vous ne l’avez pas.

 

La dyslexie développementale

 

la-dyslexie-est-t-elle-contagieuse
la dyslexie développementale est la dyslexie de l’hérédité



95 % des dyslexiques ont c
e que l’on appelle « une dyslexie développementale ».

 


Bien que l’on aborde le sujet de la dyslexie de plus en plus, depuis quelques années, cette dernière est connue depuis 1881, voir peut-être même dix ans plus tôt. Mais elle était encore méconnue, et tenue au secret.


À force de recherches, les chercheurs ont fait de nombreux progrès sur le sujet. Pour eux la dyslexie du développement est transmissible par les gènes familiaux ce qui veut dire que la dyslexie du développement est héréditaire. Ils nous ont appris également que ce genre de dyslexie touche plus les garçons que les filles.


Peut-être vous faites vous la même réflexion que nombre de personnes que j’ai rencontrées : « mais dans ma famille il n’y a pas de dyslexiques ».

 

Il est important de comprendre qu’hérédité, ne veut pas dire directement transmise par les parents. Tout comme pour la couleur des yeux, ou celle des cheveux, elle peut sauter des générations.
Comme pour tout ce qui touche à la génétique, parfois se sera évident. Comme votre fille vous ressemble comme deux goûtes d’eaux.

Jo a hérité de mes troubles dys, enfin presque puisqu’il n’a pas hérité de ma dyscalculie. Oui, mais alors moi ? C’est là que ça devient intéressant.


Vous êtes vous déjà demandé, d’où venaient les yeux bleus de tel ou tel enfant de la famille . Ou encore son don pour la musique.


Eh oui, les gènes héréditaires, peuvent sauter une génération, ou deux. Parfois il arrive qu’ils ne se déplacent latéralement, c’est-à-dire d’une tante ou d’un oncle à une nièce ou à un neveu.
Malheureusement je ne peux pas vous dire avec précision, de qui me vient cette hérédité, car à l’époque de mes parents, et grands-parents, la scolarisation n’était pas la même que maintenant.


Et puis comme je vous le disais plus haut, la science n’était pas aussi avancée, dans les connaissances de la dyslexie.

 

Pas une maladie… héréditaire, mais pas que…

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Quand la phonétique prend forme
La dyslexie acquise fait suite à un traumatisme


Eh oui ! Il existe également la dyslexie que l’on appelle la dyslexie traumatique plus connue sous le nom de dyslexie acquise. Elle survient généralement après une forme de traumatisme cérébral ou une blessure à la région du cerveau qui contrôle la lecture et l’écriture. Il est rare de voir un enfant avoir ce genre de dyslexie. À moins qu’il ait subi une lésion cérébrale, suite à un accident. Généralement le patient deviendra muet, mais il arrive qu’à force de travail il arrive à retrouver l’intégralité de ses facultés.



Alors ne vous inquiétez pas, vos enfants ne sont pas contagieux
.


Je vous mets le lien d’un article intéressant sur 23 cas, de dyslexie acquise. Winking smile

 

J’espère que cet article vous aidera

Je ne suis pas infaillible et j’en ai sans doute oublié, alors n’hésitez pas à commenter cet article afin d’aider d’autres familles d’enfants DYS.

 

Trop timide pour laisser un commentaire ? N’hésitez pas à partager cet article vous aiderez ainsi de nombreux fantasdys,clip_image004

En attendant le prochain article, retrouvez-moi sur

InstagramFacebookTwitter   ● Youtube

Partager l'article :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *