La dyslexie peut-elle être guérie ?

 

Parfois je préfère être dysorthographe avec du vocabulaire, que « normale » avec un vocabulaire pauvre.


Alors que je faisais des recherches pour vous expliquer les deux formes de la dyslexie, je suis tombée sur un ancien article de magazine de santé. À l’intérieur duquel le journaliste indiquait « comment soigner votre enfant dyslexique », là où moi j’aurais écrit, comment aider votre enfant à surmonter sa dyslexie. Bon je vous l’accorde ce n’est qu’un choix de mots.
Là où je ne suis pas d’accord, c’est lorsque je lis « nous vous aidons à vaincre la dyslexie de votre enfant ». Non mais franchement c’est quoi cette aberration ! Depuis quand la dyslexie est une maladie ?
Dès lors on ne peut envisager de proposer une formule qui sonne comme un « traitement ».

Je ne suis pas assez calée en neurosciences pour vous expliquer les mystères et pouvoirs du cerveau. Tout ce que je sais, c’est que ces derniers peuvent se révéler capricieux. Tout comme certains ont du mal à jouer du piano, nous les dyslexiques, avons du mal à lire. Notre cerveau travail différemment de celui des autres.
Le problème c’est que la bonne société, aime tellement mettre les gens dans des moules, que c’est évident que les troubles DYS lui pose des problèmes, dont la plupart découlent du manque de reconnaissance et de compréhension des autres.

Cependant de nombreux dyslexiques arrivent à laisser leur sensibilité ressortir, ce qui leur permet de faire de leur dyslexie une force. Ils laissent ressortit leur créativité.

Souriez, la dyslexie n’a pas que des désavantages. Demandez à Steven Spielberg. Tout comme certains employeurs comprennent les talents que la dyslexie peut apporter. Les possibilités pour les dyslexiques sont nombreuses, notamment depuis que le développement des techniques informatiques et cinématographiques a créé une demande énorme dans les compétences de programmation, de création artistique et de conception graphique. Un cabinet d’architectes bien connu préfère employer des personnes dyslexiques en raison de leur conscience spatiale inhabituelle et de leur capacité de pensée latérales.

Traitement ou pas traitement


 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  La dyslexie est-elle contagieuse ?

 

 

la méthode Irlen. (Je reviendrais en détailler sur cette méthode) il s’agit de porter des verres jaunes ou bleus, qui peuvent aider les dyslexiques à améliorer leur lecture.


Il y a également des entraînements auditifs, ciblant les causes biologiques sous-jacentes de la dyslexie.


Évidemment, les programmes de lecture spécialisés peuvent aussi aider. Mais méfiez-vous des nombreux groupes qui prétendent offrir des traitements, voire des « remèdes» contre la dyslexie, pour un coût important et immédiat. Ceux-ci peuvent ou non aider. Ces programmes sont souvent basés sur peu ou pas de recherche scientifique, et impliquent des traitements de suppléments nutritionnels, comme les oméga 3, des superpositions colorées, des exercices ou des programmes de lecture intensive, que vous pouvez réaliser vous-même à moindre coût.


Bien que la dyslexie soit beaucoup plus sensibilisée qu’elle ne l’était, elle peut toujours passer inaperçue, si bien que l’enfant peut être stigmatisé et accusé de stupidité et de paresse. Bien sûr, cela détruit la confiance en soi de l’enfant et conduit à la dépression et à la misère, alors que le savoir dyslexique est souvent un grand soulagement, car il comprend maintenant pourquoi il a de telles difficultés il est plus confiant, c’est cette confiance qui va l’aider.


Sachez que la dyslexie n’est pas une maladie, et que par conséquent vous n’en guérirez pas. Mais vous arriverez à la gérer avec de bonnes méthodes

 

Je ne suis pas infaillible et j’en ai sans doute oublié, alors n’hésitez pas à commenter cet article afin d’aider d’autres familles d’enfants DYS.

Trop timide pour laisser un commentaire ? N’hésitez pas à partager cet article vous aiderez ainsi de nombreux fantasdys,clip_image004

En attendant le prochain article, retrouvez-moi sur

InstagramFacebookTwitter   ● Youtube

Partager l'article :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •   

2 réflexions sur « La dyslexie peut-elle être guérie ? »

  1. Bonjour Mickaeline,
    J’ai trouvé ton blog car je suis aussi une élève de Pedagoclic.
    Je suis tombée sur un commentaire où tu parlais de la méthode Irlen. Et je suis donc allée voir sur ton blog ce que tu en disais.
    Et pourquoi Irlen ça m’intéresse vas-tu me dire ?
    Voilà, voilà.
    J’ai une fille autiste mais pas dyslexique (l’un n’exclut d’ailleurs pas l’autre) et je suis tombée sur le syndrome d’Irlen en lisant un bouquin sur les particularités perceptives des autistes.
    Je passe les détails de mon parcours du combattant, mais j’ai fini par emmener ma fille en Suisse (oui il n’existe aucun spécialiste en France) pour lui faire faire des lunettes “Irlen”.
    Pour ma fille c’est une renaissance ! Elle ne lisait pas parce que les lettres se mélangeaient, changaient de place, les lignes ondulaient ou se mélangeaient, des mots disparaissaient … l’horreur 😳. Mais comme elle n’avait jamais connu autre chose, pour elle c’était normal !
    Maintenant elle dévore des tonnes de bouquins, ces verres lui ont changé la vie. En plus ça diminue sa sensibilité à la lumière.
    Il semblerait que 30% des dyslexiques soient atteints (et 50% des autistes) ; des fois les verres font purement et simplement disparaitre la dyslexie, d’autre fois elle rendent l’orthophonie efficace.
    Bref c’est tout sauf un truc farfelu, et la Suissesse que nous avons consultée voit défiler plein de Français dans son cabinet.
    Voilà, c’est un peu long mais je ne pouvais pas ne pas partager ça !

    1. Bonjour Agnès merci pour ce témoignage, qui résume parfaitement ce que je dis souvent, rien n’ai complètement illusoire dans les “choses” misent en place pour soulager les DYS, même si cela n’ai pas efficace sur 100 % des DYS.
      La méthode Irlen est encore peu connu, ce qui me fait penser que je devrais en faire un article plus approfondi.
      Embrasse ta fille, et n’oublie pas à quel point elle est fantastique. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *