La méditation, est-elle l’avenir, ou un simple effet de mode ?

486279108

La méditation, et ses dérivés que sont la PNL et la sophrologie, prennent de plus en plus de place dans notre société. On est donc en droit de se demander, qu’elle sera réellement l’avenir de la méditation. En a-t-elle seulement un, ou est-ce juste un effet de mode, éphémère comme tous les modes.

C’est la question que c’est posé Christophe Lorreyte (du blog Christophe-Lorreyte.fr), et qu’il nous a posé.

Cet article, est donc une réponse (ou “carnaval d’articles” pour les plus initiés). Il s’agit d’un évènement inter-blogueurs dans lequel des blogueurs issus d’univers différents traitent d’un même sujet imposé. Pour vous, lecteurs, c’est une façon de découvrir ce thème abordé de différentes façons et de bénéficier de plusieurs articles sur ce « thème du carnaval” avec la possibilité d’en apprendre énormément sur le sujet. Un livret réunissant tous les articles vous sera offert. Je vous propose de visiter le blog christophe-lorreyte.fr qui nous invite, pour cela cliquez ici. Je suis certaine qu’il vous inspirera.

Entre prières et endoctrinement

J’ai commencé à m’intéresser à la méditation, à la suite de ma lecture de Seper Hero de Marine Barnérias. Dans ce livre, elle nous offre son témoignage. Comment un voyage de plusieurs mois, qui lui était interdit, par le corps médical, lui a permis de lutter et vaincre sa sclérose en plaques. La première étape, était celle de l’esprit. Pour la réaliser, elle est allée dans un temple tibétain. Où il lui a fallu apprendre la simplicité, et rester des heures à méditer. Cette expérience aussi douloureuse qu’enrichissante, l’a profondément changé, lui permettant d’affronter sa maladie, avec un autre regard.

Parallèlement, j’ai remarqué que les rayons de développement personnel, regorgeaient de livres traitant de méditation. Même la célèbre application, Petit Bambou, se retrouve désormais, en version papier. Dorénavant on incite même les enfants à s’y adonner.

clip_image002

Les origines de la méditation :

Je ne suis pas une experte sur le sujet, contrairement à Christophe Lorreyte. Mais avant d’aller plus loin, j’aimerai que l’on s’attarde un instant sur les origines de la méditation. Voici ce qu’en dit Petit Bambou.

A l’origine, elle s’inscrivait dans une tradition spirituelle (hindouisme, bouddhisme, zen japonais). Cette technique ancestrale a été importée aux Etats-Unis dans les années 1950, puis adaptée, simplifiée et laïcisée. Le professeur de médecine Jon Kabat-Zinn est aujourd’hui considéré comme son chef de file. Ce chercheur en biologie moléculaire a mis au point une méthode de diminution et de contrôle du stress grâce à la méditation de pleine conscience baptisée Mindfulness-Based Stress Reduction. Elle est désormais très en vogue partout, y compris dans la Silicon Valley chez Google, Twitter, mais aussi dans la City à Londres ou auprès du grand public dans toute l’Europe.

La méditation, une arme de manipulation ?

Comme à chaque fois, que l’on touche au monde de l’esprit, il y a forcément des risques. Mais rassurez-vous, ils sont moindres comparer aux avantages. C’est d’ailleurs pour cette raison, que la méditation, prend de plus en plus d’ampleur. Cette dernière, n’est pas plus dangereuse que l’hypnose, et pourtant, dans un cas comme dans l’autre, on a vu des dérives. Il est certain que mis entre de mauvaises mains, elle reste une formidable arme d’endoctrinement. Ne vous privez pas cependant des biens faits, de la méditation.

La méditation, une alliée aux traitements

clip_image003

Le cas de Marine Barnérias n’est pas unique. Il vous suffit de faire un tour sur la toile, pour vous en rendre compte. Qui n’a jamais entendu un médecin, dire que le moral était tout aussi important que le traitement, lors de maladies graves ?

Des études ont montré l’efficacité de la méditation, notamment la méditation de pleine conscience. Elle nous aiderait à guérir, nos problèmes de peau, nos douleurs chroniques, nos troubles respiratoires, ou encore les problèmes du cœur.

Une étude réalisée à l’université de Calgary a notamment révélé que des patients atteints du cancer auraient ressenti des améliorations significatives de leur humeur et de différents symptômes liés au stress, ainsi qu’une réduction de la sensation de fatigue. Une autre étude réalisée à Pittsburgh sur des patients souffrant de lombalgie chronique montre qu’ils auraient quant à eux développer une plus grande tolérance à la douleur et une meilleure forme physique, sachant que le fait de rester immobile à tendance à aggraver la lombalgie. La méditation aurait également permis d’améliorer l’efficacité des traitements aux ultraviolets chez les patients atteints de psoriasis. Cela s’explique sans doute par le fait que le psoriasis est généralement la manifestation physique d’un excès de stress.

La méditation, aurait donc non seulement des vertus curatives, mais également des vertus préventives : comme le montre cette autre recherche : une pratique régulière de la méditation, à raison d’une séance hebdomadaire pendant 8 semaines, augmenterait la production d’anticorps dans l’organisme. Cela peut s’expliquer par le lien qui unit les émotions positives et les réactions immunitaires. En outre, la méditation améliore la conscience que l’on a de notre propre corps, de nos sensations physiques. Elle nous rend plus réceptif aux différents signaux (notamment négatifs) que nous envoie notre corps. On peut donc se rétablir plus rapidement, que les autres, en cas de maladie, renforcer notre système immunitaire, grâce à une pratique régulière de la méditation.

La méditation est-elle l’avenir des troubles DYS ?

clip_image005

En observant les bienfaits de la méditation, sur notre santé, on ne peut que se demander, si elle ne serait pas l’avenir pour lutter contre les troubles DYS .

Enseigner à nos enfants à expérimenter, questionner et valoriser le monde qui les entoure, les aident non seulement à grandir, mais les aide également à devenir des adultes curieux et perspicaces. Les enfants sont naturellement curieux et désinhibés. Ces caractéristiques peuvent être très puissantes, en particulier lorsqu’elles sont ciblées et développées.

Apprendre la méditation, à un enfant Dys, c’est lui permettre, d’être plus épanoui, et d’avoir une meilleure estime de soi. Ils ont tendance à améliorer leurs résultats scolaires ainsi que leurs aptitudes sociales, comme la capacité à écouter, et résoudre pacifiquement les conflits.

La pleine conscience est également considérée comme un outil efficace pour gérer l’anxiété et l’agressivité.

Enseigner à nos enfants, (Dys ou non) la pleine conscience grâce à des activités adaptées à leurs intérêts, n’est pas difficile, (je vous ferais bientôt une liste). Naturellement pour les inciter, vous n’aurez pas d’autre choix, que de pratiquer vous-même.

Dans le futur la méditation devrait avoir une place grandissante

clip_image007

Il serait donc faux de penser, que la méditation, n’est qu’un effet de mode. Bien évidemment, il y aura toujours les sceptiques, ceux qui commenceront et qui arrêteront en cours de route. Mais je pense qu’une grande majorité s’éveillera à cette pratique. Afin d’être plus épanoui, je n’ai pris que l’angle « médical » de la méditation. Mais cette dernière agit, dans bien d’autres domaine, comme celles des relations, etc.

Qui sait peut-être même qu’un jour on la pratiquera dans les écoles, en complément des apprentissages, afin d’aider, tous les enfants qui ont besoin d’apprendre autrement, et de sensibiliser les autres.

Le mot de la fin

Si j’ai accepté de participer à ce carnaval d’article, c’était parce que j’avais le projet de vous parler de ce que la méditation, ou pleine conscience, peut apporter à nos enfants fantasdys. Ce premier article est donc une porte ouverte.

 

Est-ce que tu as déjà médité ? Qu’en penses-tu ? N’hésites pas à partager ton expérience avec nous dans l’espace commentaire.

 

Tu aimerais bien laisser un commentaire, mais tu ne sais jamais quoi dire. Alors partage cet article, peut-être que sans le vouloir tu donneras envie à l’un de tes amis hésitant à se mettre à la méditation. 😉

 

En attendant le prochain article, retrouvez moi sur

InstagramFacebook ●Twitter  ● Youtube  

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  

2 réflexions sur « La méditation, est-elle l’avenir, ou un simple effet de mode ? »

  1. Bonjour Mickaéline, Je partage complètement ton avis sur les bienfaits de la méditation, notamment pour les enfants qui ont à surmonter des difficultés particulières et qui ont besoin, plus encore que les autres, de trouver en eux une confiance et une sérénité qui leur permettront de s’épanouir avec leur différence. Mon petit garçon cumule troubles autistiques et précocité. Pratiquante depuis près de 10 ans, la pleine conscience me permet de lui offrir un cadre bienveillant mais aussi de l’encourager à puiser dans ses propres ressources intérieures. Ton blog, consacré aux fantasdys, est une merveilleuse initiative. Je te souhaite une belle continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *