Les Lutins Urbains Tome 3 : Les Lutins noirs

les-lutins-urbains-tome-3-Les-Lutins-noirs
Les lutins noirs

 

Auteur : Renaud Marhic
Genre : jeunesse fantastique
Editeur : P’tit Louis
Année d’édition :  2015
Pages : 132

 

Synopsis :

 

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries…

Rien ne va plus dans la Grosse Cité ! Voilà que trois Lutins noirs ont été signalés. Aussitôt, des travailleurs africains sans-papiers sont devenus millionnaires.
Tandis qu’une dangereuse société secrète tente de s’infiltrer dans les quartiers…
Gustave Flicman, notre jeune policier, est chargé d’enquêter. Et si tout cela avait à voir avec Chelou, ce rhinocéros qu’il devait conduire à l’abattoir et qui s’est échappé en chemin ?
Entre les sortilèges des Lutins noirs et les attaques du Bambou Masqué, une course de vitesse s’engage pour retrouver l’étrange animal.
Manquerait plus que les Lutins Urbains s’en mêlent, tiens…

 


Mon avis :

Parfois dans les livres que l’on reçoit, il y a des coups de cœurs, ou encore de très belles découvertes. C’était exactement le cas du premier tome des “Lutins Urbains”, L’attaque du Pizz Raptor”, qui le temps d’un dimanche après midi, m’avais fait retrouver mon âme d’enfant.

 

Depuis j’attends les sorties de ces petits diables, avec plaisir, comme une annonce de récréation.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Il était 2 fois dans l'ouest

Bien évidemment entre-temps je me tiens informée de leurs évolutions, j’ai même été jusqu’à demander à mon groupe d’amis FB de voter pour eux, comment ça, cela s’appelle tricher ? Meuh non, pas du tout, cela s’appelle… influencer, de façon positive, l’avis des votants.

 

Quoi ? Vous ne connaissez pas encore les lutins urbains ? Imaginez, des petits bonshommes hauts comme trois pommes, facétieux et loufoques. D’où viennent-ils ? Mais de notre imagination bien sûr ! puisque s’est bien connue, ce à quoi on croit, prend vie.

 

Un jeune recrut de police, qui se veut terre à terre, mais, pas très futé, il faut bien le dire. A la lourde tâche, de collaborer avec l’étrange professeur en lutinerie, afin de vérifier que nos petits diables, ne fassent pas trop de dégâts.

 

Le tout servie par un auteur à l’humour aussi débordant que celui de ses personnages. Un ton unique, qui sait capter l’attention, aussi bien des petites têtes blondes, que des adultes que nous sommes.

 

Ce troisième opus, reprend l’enquête inachevée de Chelou, le rhinocéros, rencontré dans le tome 2,

Psiiiiit ! Ceux qui ont lu le dossier Bug le Gnome, le deuxième tome de la série Les Lutins Urbains, savent de quel rhinocéros il s'agit...(Les autres ? Trop la honte, hein ! )

Je peux juste vous dire, que Chelou, vous réserve bien des surprises, et à ce cher Gustave également, puisque pour résoudre convenablement l’énigme, il lui faudra se frotter à de drôle de Lutins noirs. oui, oui, vous avez bien lu, des Lutins noirs, car comme le dit la dédicace, pourquoi n’y aurait-il pas des Lutins noirs ?

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Wonderpark T1 Libertad

Ces étranges lutins avec leur drôle de pouvoirs, m’ont mis une vision vraiment hilarante dans la tête :


Ce fut le moment que choisit le Président pour descendre de son Airbus. Alors qu’il s’engageait sur la passerelle, il se caressa machinalement la nuque, sentit – stupéfait ! – (haha vous voulez la suite, héhé je vous laisse la découvrir dans le livre). Dommage que je n’aie pas le talent de mon fils, qui skin les camions, mais sait-on jamais, peut-être quand lui en parlant il pourra réaliser la photo, je vous la glisserais alors sur la page FB de l’avis de Mickaéline 😉

 

J’aurais vraiment aimé, lorsque ce même fils était jeune, pouvoir lui lire, ce genre de livre. Mais je sais de source sûre qu’il y aura des Lutins sous le pied du sapin, cette année. D’ailleurs pendant que l’on en parle, si vous avez des enfants, dirons nous entre 7 et 77 ans, pensez aux Lutins sous les sapins. Quoi, comment cela ? C’est triché ? Meuh, non, je ne triche pas, je ne prends pas non plus parti… J’informe juste les lecteurs que vous êtes de façons positives, à faire trois bonnes actions, résoudre pour vous le casse-tête des cadeaux, donner le sourire à un enfant, et aider l’auteur. 

 

En conclusion :

 

Vous l’aurez compris ce livre jeunesse a tout pour plaire, aventure, enquête, humour à gogo, bizarreries.

À lire impérativement par touts ceux qui ont gardé une âme d’enfants !

Je laisse le mot de la fin aux Lutins : “Vous allez nous adorer, c’est forcé.”

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Les Lutins Urbains tome 2 : Le dossier Bug le Gnome

 

Un dyslexique peut-il lire ce livre facilement ? Oui, peut-être que certains jeux de mots devront être expliqué, mais c’est pas certains. Alors foncez !

 

Morceaux choisis :

 

 

Tant pis pour qui ? Gustave ne comprenait rien. (Il avait toujours pensé que son prénom était si tarte qu’il lui allait comme un gant.)

_ Laissez-moi vous dire, ajouta l’homme : vous avez tout à fait la tête de quelqu’un qui s’est trompé de porte… Que voudriez-vous qu’un rhinocéros soit venu faire chez moi ? Pondre un œuf ?

_ Ah ? Ça pond des œufs les rhinos ?

_ Mais bien sûr, petit policier, bien sûr… le rhinocéros est cousin de l’ornithorynque, tout le monde sait ça…

 

 

 

Avez-vous déjà lu Les Lutins Urbains ? Quel tome préférez-vous ? Vous le savez, personnellement je les adore.

 

 

 

Pour acheter le tome 3 des Lutins Urbains

Vous procurer les 5 tomes

Découvrir la bibliographie de l’auteur

 

 

En attendant le prochain article, retrouvez moi sur

Instagram Facebook Twitter   ● Youtube

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *