Les trois brigands

Les trois brigands

Tomi Ungerer –

Il était une fois trois vilains brigands, avec de grands manteaux noirs et de hauts chapeaux noirs. Le premier avait un tromblon, le deuxième un soufflet qui lançait du poivre, et le troisième une grande hache rouge.

La nuit, au clair de lune, ils se tenaient cachés au bord de la route.

Ils faisaient peur à tout le monde. Lorsqu’ils apparaissaient, les femmes s’évanouissaient de frayeur, les chiens filaient ventre à terre, et les hommes les plus courageux prenaient euxmes la fuite.

Si des voitures passaient, ils soufflaient du poivre dans les narines des chevaux et, naturellement, les voitures s’arrêtaient. Alors, ils molissaient les roues

Puis, avec le tromblon, ils menaçaient les voyageurs et les valisaient.

Leur cachette était une caverne en haut de la montagne. C’est là qu’ils transportaient ce qu’ils avaient vo.

Ils avaient des coffres pleins d’or, pleins de perles, de bijoux et de pierres précieuses.

Mais voi qu’une fois, par une nuit très sombre, ils attaquèrent une voiture où il n’y avait qu’un seul voyageur. Et c’était une pauvre petite fille qui s’appelait Tiffany.

Elle était orpheline et se rendait auprès d’une vieille tante grognon chez qui elle allait vivre sormais.

Cela ne lui plaisait pas du tout ! Et elle fut bien contente quand, tout à coup, les trois brigands se dressèrent devant elle.

Comme il n’y avait dans la voiture rien d’autre à prendre que Tiffany, ils l’emportèrent précieusement dans leur caverne. Là ils lui firent un lit moelleux.

Le lendemain, quand Tiffany s’éveilla, elle vit des coffres remplis de trésors. « Mais qu’est-ce que vous faites de ça ? » demanda-t-elle aux brigands. Ceux-ci se regardèrent tout étonnés : jamais ils ne s’étaient deman ce qu’ils pourraient faire de toutes ces richesses !

Alors, comme la petite Tiffany leur plaisait beaucoup, ils cidèrent de partir à la recherche d’autres enfants malheureux et abandonnés et de s’occuper d’eux.

Ils achetèrent un magnifique château pour loger tous ces enfants.

Chaque enfant reçut un manteau et un chapeau comme ceux des brigands, mais rouges.

Naturellement, cette histoire fut vite connue dans toute la gion, et, chaque jour, de nouveaux orphelins étaient abandonnés à la porte du château.

Ils étaient tous recueillis et vivaient là jusqu’à ce qu’ils soient en âge de se marier. Alors, ils se construisirent des maisons dans le voisinage. Et, bient, cela fit toute une petite ville. Tous ses habitants portaient un manteau et un chapeau rouges. À la fin, ils tirent une muraille tout autour de la ville avec trois tours imposantes, une pour chaque brigand, pour les remercier.

 

Place au jeux

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  La sorcière Barbiturique

 

les trois brigands compréhension de texte 1

 

 

les trois brigands compréhension de texte 2

 

les trois brigands mettre dans le bon ordre

 

les trois brigands mots mêlés

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  
  •  
Publié le Catégories jeudys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *