Mille regrets

Mille-Regrets

Auteur: Esa Triolet

Préface : Macha Méril

Edition : Denoël
Sortie, le 19 février 2015
Pages : 304
Prix : 16,50 euros en broché et 6,90 en version poche

Age : dès 14 ans
*Commander sur amazon : Mille Regrets*

Elle vit et vibre dans le ciel de la poésie, de l'idéal politique, de la pureté, de la justice. 

Résumé :

Les regrets sont les peines liées au désir d’un retour du passé. Ces quatre nouvelles décrivent la ronde infernale de ceux qui ont été ballottés dans la tourmente de l’Histoire. Au-delà de l’incertitude d’une époque, il est surtout question d’hommes et de femmes avec leurs peurs, leurs amours, leurs joies, leurs souffrances, surpris par le regard lucide jusqu’à sembler parfois impitoyable, mais toujours fraternel d’Elsa Triolet. Avec finesse et sensibilité, Macha Méril convoque ses propres souvenirs et son expérience pour rendre hommage à celle «qui vit et vibre dans le ciel de la poésie, de l’idéal politique de la pureté, de la justice».

 

Mon avis :

Ce livre est un recueil de 4 nouvelles, dont la première a donné son titre au livre. Ces textes ont en commun la période de la Seconde Guerre mondiale, et le mal-être.

 

c’est avec une écriture fluide et précise qu’ Elsa triolet nous embarque dans les différents univers.

L’auteure nous parle de 4 personnages, 3 femmes et 1 homme.

Comme je le disais plus haut, l’écriture est superbement travaillée. On ne se contente pas de lire, on visionne parfaitement ce que nous propose l’auteure, elle a ce petit plus qui nous permet de ressentir, les émotions de ses héros.

 

Dans Mille regrets :

 

l’héroïne a tout perdu le jour où elle a perdu son amant, sa vie, son univers. ” Tony était pour moi le monde entier”. Elle erre comme une âme en peine. Laissant la mélancolie l’envahir. Et lorsque la vie lui donne la possibilité de s’en sortir avec deux voix différentes, c’est une troisième qu’elle choisira. J’ai presque envie de dire sans surprise, tant on s’y attend.

 

Henri Castellat :

Fils unique d’une mère possessive, préfère vivre sur Paris plutôt qu’auprès de cette dernière. Son leitmotiv être libre, vivre libre, est plus une sorte de lâcheté, qu’autre chose. Pas de femme, pas d’enfant, aimer mais surtout sans jamais dire “je t’aime”. La vie lui fera payer au prix fort son attitude. Après une dernière ruse, alors qu’il croit fuir son quotidien et la guerre à venir en se réfugiant aux USA, il ouvrira les yeux, mais bien tard : “tout était vide. À New-York, il y aura une autre Mme Bézier… Soudain, le Coeur lui manqua, il eut l’impression de tomber dans un trou noir, sans fond… Henri s’assit sur le divan. Ce silence d’un cinquième sans voisins… Personne avec qui passer cette dernière soirée. Comme il était seul !”

 

S’il m’avait fallu choisir une préférence dans ce recueil de nouvelle, je l’aurai mis à cette dernière ex æquo avec la première, car elles ont un côté Henri Troyat bien plaisant.

 

Le destin personnel :

 

Charlotte, la douce, la gentille, qui subit un mariage pas vraiment désiré, un mari qu’elle n’aime pas, et dont la famille de ce dernier est plus qu’envahissante. Cendrillon des temps modernes, ce n’est pas sa marraine la fée qui la sortira de cette vie morne, mais son amie Margot, qui l’invite en vacance à la campagne, dans la maison que son mari et elle retape.

 

La Belle épicière :

Louise nous invite dans son épicerie, son cartier, là où tout le monde connaît tout le monde. Dans sa vie, avec un mari omniprésent et sans intérêt. Comme les papillons, elle veut quitter sa chrysalide, mais la transformation sera-t-elle à l’attente de ses espoirs ?

Cerise sur le gâteau ce recueil est préfacé par Macha Méril. Avec sensibilité, elle nous parle de l’auteure.

 

“Elsa a été aimée toute sa vie. Sa douce révolte a emporté plus d’un Coeur. Que des hommes de valeur, des amours sincères, des fidélités indéfectibles. C’est elle qui part, qui cherche quelque chose, un horizon plus clair, plus fort. C’est elle qui brise des équilibres trop terrestres pour elle. Elle vit et vibre dans le ciel de la poésie, de l’idéal politique, de la pureté, de la justice. “

 

La plume d’Elsa Triolet m’a envoûtée. Ce livre est une bonne façon de découvrir l’auteure.

notation 4 étoiles

Découvrez d’autres avis de “Mille Regrets” sur Amazon

 

Partager l'article :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Publié le Catégories nouvelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *