Rester concentré, afin de tenir ses objectifs

rester-focus-sur-ses-objectifs

Ça y est la rentrée scolaire est là. Et avec elle tout un tas d’objectifs et de bonnes résolutions. Qui si on n’y prend pas garde vont s’effilocher au fur et à mesure que les semaines et la fatigue se feront sentir. C’est pour cette raison qu’il est important de rester concentré, afin de tenir ses objectifs. Que vous ayez pris la décision, de soutenir votre enfant à apprendre ses devoirs différemment, pour lui permettre d’exercer « son don de dyslexie », que ce soit votre enfant dyscalculique qui vous promet d’avoir au moins 10 de moyenne en math, etc.

En tant que musicien, Antoine, du blog enseigner la musique connaît l’importance de rester concentré, afin de tenir ses objectifs. Afin de mieux vous y aider, en vous apportant un maximum d’informations, il a eu l’idée de créer un carnaval d’article sur le sujet.


Mais qu’est-ce que c’est que cette chose ?

Il s’agit d’un événement inter-blogueurs dans lequel des blogueurs issus d’univers différents traitent d’un même sujet imposé. Pour vous, lecteurs, c’est une façon de découvrir ce thème abordé de différentes façons et de bénéficier de plusieurs articles sur ce « thème du carnaval” avec la possibilité d’en apprendre énormément sur le sujet.

Comme l’ont déjà été les articles “La méditation, est-elle l’avenir de demain, ou un simple effet de mode ?” et “Mes meilleurs livres pour accompagner votre enfant DYS, et les autres.” Un livret réunissant tous les articles vous sera offert. Vous pouvez télécharger ceux des articles précédents en cliquant ICI.

Je vous propose de visiter le blog d’Antoine qui nous invitent, pour cela cliquez ici. Je suis certaine qu’il vous inspirera. Surtout si vous souhaitez apprendre la musique. Ou mieux créer votre propre partition. vous ne resterez pas insensible à la série d’articles « composer un accompagnement »

 

Comment-rester-focus-sur-ses-objectifs1

 

Comment rester concentré, afin de tenir ses objectifs ?


Rappelez-vous la rentrée scolaire de l’année passée. Je suis certaine que la plupart d’entre vous, on fait une liste de bonnes résolutions à tenir, qui a commencée à se dissiper comme peau de chagrin vers Noël.
Il y a un phénomène étrange avec les nouvelles années, qu’elles soient scolaires ou annuelles, on a ce besoin impérieux de se fixer des objectifs, et de prendre de bonnes résolutions. Ce goût de renouveau nous motive. Comme si ce début effaçait l’année écoulée, et se devait être meilleur.
Si la motivation est, un excellent dopant, elle n’est malheureusement pas inépuisable, la fatigue, et le manque de résultat affaibliront bientôt cette énergie.

 

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Pourquoi dépasser ses limites ?

Apprenez à diviser vos étapes.


Il vous faudra rester concentré à 100 % sur vos objectifs, si vous voulez les réaliser. Ne brûlez pas les étapes, mais décortiquez ces dernières afin de réaliser des étapes intermédiaires. On avance beaucoup plus vite en avançant par petits pas.


J’ai toujours préféré l’endurance à la course de vitesse. Alors que mes camarades se plaignaient de devoir enchaîner les tours de pistes, je m’élançais avec plaisir, et finissais généralement avant eux, alors qu’ils avaient généralement deux tours d’avance sur moi, les 5 premières minutes. J’ai fait mienne depuis toute petite, l’expression préférée de ma grand-mère : « Qui veut aller loin, ménage sa monture. » Contrairement au reste de la classe qui s’élançait telles des fusées, pensant être ainsi débarrassée de leur tours de pistes, j’y allais progressivement, restant concentrée sur le chronomètre. J’augmentais progressivement ma vitesse, me donnant à 100 % uniquement dans les 2 derniers tours. Mes camarades me charriaient beaucoup au collège, disant que je courais plus vite que mon ombre.

 

Quelques années plus tard, j’ai employé la même méthode pour accomplir le chemin de St Jacques de Compostelle. Cette fois-ci j’ai eu le gentil surnom de, mimi la tortue. Car comme dans la fable, je laissais les autres courir devant, puis pendant qu’ils s’ébrouaient, je continuais mon chemin, si bien que lorsqu’ils arrivaient dans la ville étape, j’étais généralement douchée.

 

 

Apprenez donc à diviser vos étapes.

 

Laissez à César ce qui appartient à César.


Ne rêvez pas à la place de votre enfant. On a souvent le tort de vouloir que notre enfant nous ressemble, ou se réalise là, où nous avons échouée.

J’étais sportive, mon fils était un sportif du dimanche devant la télé. À un point tel qu’il a réussi à se retrouver aux urgences rien qu’en jouant au golf. J’étais une littéraire dans l’âme. Il détestait lire et le français. En revanche, les mathématiques étaient une réelle énigme pour moi, et un jeu d’enfant pour lui.


Apprenez à faire le point entre vos envies à vous, et ses envies à lui. Classez-les ensuite par ordre de priorité. Il est dyscalculique et rêve d’avoir enfin la moyenne en math, aidez-le déjà à comprendre les leçons puis les exercices. Aidez-le à s’organiser lors des interrogations, surtout s’il ne bénéficie pas de temps supplémentaire.

 

 

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  La méditation, est-elle l’avenir, ou un simple effet de mode ?

Ne brûlez pas les étapes.


Concentrez-vous sur l’essentiel. Il veut obtenir la moyenne en math, et, en est à l’apprentissage des opérations, pas besoin de lui expliquer ce qu’est une équation à deux inconnues. Bien sûr, j’exagère.

Enfin peut-être pas tant que ça, vous seriez surpris du nombre de parents qui mettent la charrue avant les bœufs. Ma sœur la première, dès que sa fille a su dire, “mama”, elle essayait de lui apprendre le mot « inconstitutionnellement », parce que ça faisait bien. Franchement, même si elle avait pu le dire, elle n’aurait de toute façon pas compris à quoi ça servait.


Vous avez vos objectifs, vous avez déterminé l’essentiel, maintenant agissez en corrélation avec ces derniers. Comment savoir si vous vous y prenez de la bonne façon ? Tout simplement en ressentant cette fierté qui vous anime, ou en regardant pétiller les yeux de votre enfant qui a enfin eu un 8 sur 20 à son interro de math.

 

 

Qui enseigne bien retient bien.

 

Vous voulez que je vous donne une astuce toute bête pour vous aider à rester concentré sur vos objectifs ? Une astuce que j’ai apprise il y a quelques années, et que j’aurais aimé connaître lors de mes études. Demandez à votre enfant qu’il vous explique sa leçon avec ses mots à lui, en un mot qu’il vous l’enseigne. Ainsi, vous l’obligerez à réfléchir sur ce qu’il a vu en classe, à l’assimiler.

rester-focus-sur-ses-objectifs.2

5 règles d’or des bons objectifs

 

Enfin, voici les cinq caractéristiques vous permettant d’analyser le bien fondé de vos objectifs par rapport à vos besoins et vos attentes. (valable dans tous les domaines de votre vie). Vos objectifs doivent donc être :

  • Grands et réalisables pour susciter en vous, ou en votre enfant l’enthousiasme. Ils doivent effectivement être un peu au-delà de vos possibilités de façon à aiguiller votre (son) dynamisme et poussez ainsi à l’action.
  • Progressifs pour permettre de toujours s’améliorer, mais également booster la confiance en soi, qui doit s’affermir à chaque objectif intermédiaire atteint, véritable source de satisfaction et levier de motivation.
  • Désirables afin que de trouver en soi la volonté et l’énergie nécessaires à mener à bien les actions requises pour les atteindre. Désirer quelque chose plus que tout, c’est en effet se donner toutes les chances de l’obtenir.
  • Spécifiques et très précis pour que la satisfaction soit d’autant plus grande une fois votre but atteint. Un objectif vague et trop général ne vous permet pas de connaître le bonheur de l’accomplissement de l’objectif.
  • Limités dans le temps, ce qui est crucial afin d’apprécier la progression. Autrement dit, un bon objectif est fixé dans un délai d’exécution défini, sans quoi il sera d’aucun intérêt.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment être au top de sa forme mentale et physique ?

Merci de prendre quelques secondes, afin de partager avec les autres parents d’enfant fantasdys vos propres astuces pour rester concentré, afin de réaliser vos objectifs, juste là, tout en bas de la page dans l’encadré prévu à cet effet. Winking smile Trop timide ? Un simple j’aime ou partage me fera déjà plaisir.

Partager l'article :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *